Aubagne célèbre les 120 ans de la naissance de Marcel Pagnol

Julien Helmlinger - 23.01.2015

Edition - International - Marcel Pagnol - Aubagne - Commémoration


Cette année 2015 sera notamment marquée par la commémoration de la naissance de l'écrivain, dramaturge et cinéaste Marcel Pagnol, né le 28 février 1895 à Aubagne, il y a 120 ans. En cette occasion, la ville située à quelques kilomètres de Marseille, ainsi que l'ensemble de la communauté d'agglomération Pays d'Aubagne et de l'Étoile, hébergent tout au long de l'année une trentaine de manifestations dédiées à l'auteur de La Gloire de mon père.

 

Illustration via marcel-pagnol.com

 

 

Ces événements sont rassemblés sous le titre générique « Aubagne capitale Marcel Pagnol 2015 ». Ce jeudi la présidente UDI de l'agglomération, Sylvia Barthélémy, a expliqué en conférence de presse : « On voulait absolument que Pagnol retrouve sa ville. » Et inversement, car, à partir de la date d'anniversaire, la ville revivra comme en 1895, avec ses façades décorées, ses commerçants costumés, et même la vente d'un numéro spécial du Petit Marseillais, pas le savon, mais le journal de l'époque.

 

Le petit fils du célèbre auteur natif des Bouches-du-Rhône, Nicolas Pagnol, rappelle quant à lui : « Marcel a parlé des Aubagnais, des Provençaux, il en a fait des archétypes, parce qu'il parlait plus de ce qui nous rassemble que de ce qui nous divise. »

 

L'écrivain Daniel Picouly co-préside le prix littéraire Marcel Pagnol, remis chaque année depuis l'an 2000 à un livre sur le thème du souvenir d'enfance. Pour lui, il s'agissait de « quelqu'un qui avait du talent, et même du génie. Il faut rire, sourire, rendre hommage à ce qui fait l'essence de Marcel ». Sa maison natale fera ainsi partie de ces lieux qui hébergeront des manifestations le 28 février.

 

Les mois qui suivront, l'écrivain fera l'objet de conférences et de colloques, tandis que les musiques de ses films s'inviteront lors d'une soirée spéciale du Festival international du film d'Aubagne, notamment celles de La gloire de mon père et de Le château de ma mère, interprêtées par leur compositeur, le Roumain Vladimir Cosma. Pagnol sera également au programme du Festival des cultures urbaines de la ville, précise l'AFP.

 

La saison estivale se prêtera au cinéma de plein air, où seront diffusés des films du cinéaste, quand certains feront l'objet d'adaptations théâtrales. Une compagnie belge interprétera Le Schpountz, et Michel Galabru, qui avait joué sous la direction de Marcel Pagnol dans Les Lettres de mon moulin, campera un rôle dans une pièce basée sur Jofroi.

 

À la fin de l'année, des archives familiales et des documents inédits seront exposés aux Pénitents noirs (Centre d'arts d'Aubagne), en marge d'une grande exposition.