Audiolivre : les gens qui achètent ont tendance à dépenser de l'argent

Nicolas Gary - 27.08.2019

Edition - Economie - audiolivres Audible - consommation livres - étude comportements clients


Quelques jours avant que la plainte des grands groupes éditoriaux américains ne cible Audible et Amazon, la maison mère, la société spécialisée dans le livre audio communiquait abondamment. Elle annonçait que plusieurs grands noms d’Hollywood seraient recrutés pour alimenter sa production de livres audio. 

Hollywood
Topher. - CC BY 2.0
 

Puiser dans le vivier hollywoodien pour que des actrices et acteurs de renom prêtent leur voix, le pari est simple, mais efficace. Pour Rachel Ghiazza, VP chargée du développement des œuvres chez Audible, le procédé est simplissime et particulièrement intéressant. Imaginer la voix de tel ou telle lisant, dans un délicat contexte sonore, les voluptueuses pages d’une future super-production… on mesure l’enjeu.
 

Les stars d'Hollywood en mettent plein les yeux


Et pas des moindres : Reese Witherspoon, Kate McKinnon et Yara Shahidi devraient faire partie des stars recrutées pour l’occasion. L’idée est simple : les talents hollywoodiens ont un rayonnement plus large que n’importe qui d’autre.

Selon Variety, qui diffuse cette bonne parole, le marché est plus que bien disposé : une enquête de Pew Research (datée de 2018 cependant), rappelle qu’un quart des 18-29 ans avaient écouté un livre audio au cours des 12 derniers mois. Soit plus que toute autre tranche d’âge sollicitée dans l’enquête. En 2016, les 18-29 ans n’étaient d’ailleurs que 16 %.

En somme, le potentiel existe donc. Et pour Beth Anderson, VP et éditrice chez Audible, en découle une simple observation : « Nous avons constaté que les personnes qui achètent des livres audio, achètent plus de livres imprimés que ceux qui n’achètent pas de livres audio. » Un argument des plus intéressants, puisqu’il fut en son temps largement employé par Amazon pour vendre les ebooks et le service Kindle.
 
Capter la génération Z sur le segment des livres audio que la firme cherche à développer depuis plusieurs années, c’est aussi s’intéresser à des consommateurs dont le pouvoir d’achat démarre.
 

Conquérir le petit écran, et son spectatorat


D’autant que la firme s’attaque aussi à des partenariats avec des émissions de télévision : c’est le cas avec NBC et l’émission Saturday Night Live, très prisé par les spectateurs. Avec Braodway Vidéo, qui la produit, Amazon s’est donc associé pour des émissions humoristiques originales, dans le cadre du programme Heads Will Roll. 

Au point que désormais, ce sont des adaptations sur écran qui sont réfléchies, depuis l’audio. Au global, Amazon disposerait de plus de 465.000 programmes audio, ce qui en fait assurément le premier acteur mondial, au moins sur le marché anglophone. Et quand bien même d’autres existent, la firme a une fois de plus repris une position largement dominante. 

Et si Amazon envisage d’investir plus d’argent dans la production de livres audio originaux, alors c’est un tout nouveau lien avec Hollywood qui se tissera. Que pourront la justice et l’édition, qui vient de porter plainte pour violation du droit d’auteur ? Difficile à prévoir.


Commentaires
Comment acheter sans dépenser de l'argent? Effet de synergie ou multiplicateur de crédit (Keynes)?Il me semble que c'est un choix que d'acquérir de l'audiolivre...Et un choix exclut !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.