Audrey Azoulay élue directrice générale de l'UNESCO

Victor De Sepausy - 11.11.2017

Edition - International - audrey azoulay unesco - audrey azoulay élection - audrey azoulay unesco


La Conférence générale de l’UNESCO a nommé aujourd’hui Audrey Azoulay (France) Directrice générale de l’Organisation. Le 13 octobre dernier, les membres du Conseil exécutif de l’UNESCO avaient proposé Audrey Azoulay pour succéder à Irina Bokova, la Directrice générale sortante.




 

La Présidente de la 39e session de la Conférence générale, Zohour Alaoui, a félicité la nouvelle Directrice générale à l’issue du vote qui a entériné le choix du Conseil exécutif.

 

« Je pense en cet instant à tous ceux que j’ai rencontrés durant ces derniers mois ou que j’ai rencontrés auparavant dans mes différentes fonctions professionnelles et qui fondent de grands espoirs dans l’UNESCO. Je pense au mandat de l’UNESCO qui est d’une modernité éclatante et auquel nous devons un fonctionnement et une Organisation à la hauteur de cette modernité. 

 

Je pense à tous ceux d’entre vous qui sont lucides sur les difficultés de l’Organisation mais qui savent à quel point elle est irremplaçable, à quel point elle est essentielle face aux défis que notre monde affronte et qui souhaitent aussi une unité et une sérénité à même de lui permettre d’exercer au mieux son mandat », a déclaré Audrey Azoulay en s’adressant à la Conférence générale.

 

Nous vivons dans un monde où les sociétés sont interconnectées, un monde qui est complexe, qui est confronté à des défis auxquels aucun Etat ne peut répondre seul. Je les cite rapidement, vous les connaissez : la montée de l’obscurantisme, les menaces de conflit, l’extrémisme violent dans chacune de nos sociétés, les destructions de l’environnement, le défi climatique, le déni de la diversité qui est un déni de l’autre, et les tentations populistes. Nous affrontons collectivement tous ces défis où nous vivons au même moment une révolution scientifique et technologique sans précédent qui bouleverse notre rapport à l’autre.

Audrey Azoulay

 


Née en 1972, Audrey Azoulay a été ministre de la Culture et de la Communication de la France de février 2016 à mai 2017. Elle a occupé des postes de direction dans le secteur de l’audiovisuel public français et a exercé ensuite la fonction de rapporteur à la Cour des comptes et d’experte en législation pour la Commission européenne dans les domaines de la culture et de la communication.

 

 

États-Unis et Israël quittent l'UNESCO : l'IFLA appelle à une concertation

 


Au Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), elle a occupé successivement les postes de Directrice adjointe de l’Audiovisuel, Directrice financière et juridique et Directrice générale déléguée. Audrey Azoulay est une ancienne élève de l’Ecole nationale d’administration et est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris. Elle est également titulaire d’un Master of Business Administration de l’Université de Lancaster (Royaume-Uni).
 

Audrey Azoulay est la 11e Directrice générale de l’UNESCO et la deuxième femme à occuper ce poste. Elle entrera en fonction le 15 novembre.