Aurélie Filippetti dénonce l'expression 'Français de souche' de Hollande

Antoine Oury - 25.02.2015

Edition - Société - Aurélie Filippetti - François Hollande - Français de souche polémique


L'ancienne ministre de la Culture, aujourd'hui députée de Moselle et conseillère municipale de la ville de Metz, Aurélie Filippetti a sursauté en entendant François Hollande prononcer l'expression « Français de souche » lors du dîner du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France), lundi 23 février.

 

« "Français de souche" : plus qu'une maladresse, une faute. Camus : "Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde" » a souligné Aurélie Filippetti dans un tweet publié ce mardi. L'expression avait pu être utilisée par Alain Finkielkraut dans son livre L'identité malheureuse (Stock, 2013), ou être banalisée par Éric Zemmour, qui avait suggéré, en substance, de déporter 5 millions de musulmans français.

 

Mais, dans la bouche d'un président de gauche, elle choque — et pas uniquement Aurélie Filippetti.

 

L'intervention de Hollande :

 

 


«Français de souche»: L'expression utilisée par... par 20Minutes