Aurélie Filippetti : "Je ne crois pas qu'il faille moderniser le droit d'auteur"

Antoine Oury - 05.04.2014

Edition - Les maisons - Aurélie Filippetti - Forum de Chaillot - droit d'auteur


La première journée du Forum de Chaillot ne pouvait pas se dérouler sans la ministre de la Culture, qui avait elle-même lancé l'initiative de ce rendez-vous culturel, très axé Europe. Après un premier discours à 9 heures, puis un deuxième en compagnie de François Hollande, Aurélie Filippetti a clos la journée devant les personnalités du livre, réunies par le CNL.

 

 

Aurélie Filippetti au Forum de Chaillot

Aurélie Filippetti au Forum de Chaillot (ActuaLitté, CC BY-SA 2.0)

 

 

Cette journée inaugurale fut chargée pour la ministre : après un premier discours à 9 heures pour ouvrir la manifestation créée à son initiative, la ministre a enchaîné avec une deuxième intervention en compagnie de François Hollande, avant un Conseil des ministres de la Culture européens. Finalement, c'est devant les personnalités du livre, réunies par le CNL, que la ministre a clôt cette journée par un nouveau discours.

 

Qui revenait toutefois sur des sujets déjà longuement abordés : le droit d'auteur, pour la ministre, sera ainsi particulièrement défendu par la France devant les institutions européennes. 

Le discours a aussi été l'occasion de revenir sur la loi « Anti-Amazon », une série de mesure qui, selon la ministre, rééquilibrera la concurrence entre libraires de proximité et multinationales.

La ministre a également souligné que plusieurs pays européens s'étaient montrés intéressés par la législation, et invite les autres pays membres à se pencher sur le texte. C'est qu'il a été question, pendant la journée, de politique culturelle européenne, et que cette dernière pourrait passer par des régulations adéquates.

 

Enfin, le ministère nous a fourni quelques informations supplémentaires sur l'année bibliothèques annoncée par Aurélie Filippetti lors du Salon du Livre de Paris 2014 : la journée « de réflexion politique » sur la bibliothèque comme lieu d'ouverture et de tolérance, à destination des élus et des professionnels, est programmée pour l'automne 2014, tandis qu'une initiative axée sur la littérature jeunesse sera mise en place en 2015.

 

Par ailleurs, les fonds des DRAC, destinés à renforcer les moyens des bibliothèques, sont déjà là : il s'agit des fonds 2014 d'augmentation sur l'éducation artistique et culturelle, déconcentrés dans les territoires, qui serviront aussi aux bibliothèques.