Australie : des drones livrent des manuels scolaires en université

Nicolas Gary - 15.10.2013

Edition - Economie - drones - livraison de livres - manuels scolaires


En Australie, on ose tout, d'ailleurs les koalas ne s'y sont pas trompés : un revendeur de manuels universitaires, destinés d'ailleurs à la location, a promis de distribuer ses ouvrages par voie de... drones. Zoookal a décidé de monter un partenariat avec la société Flirtey, spécialisée dans les véhicules aériens...

 

 

 

 

Monté grâce aux ingénieurs de l'université de Sydney, ce principe de location et de distribution de manuels scolaires par l'intermédiaire de drones fait un petit malheur. Avec une flotte de six véhicules, le service de Zookal devrait être lancé à travers tout le pays prochainement, et aux États-Unis au début de l'année 2015. 

 

Ahmed Haider, PDG de Zookal, est impatient d'aller plus loin dans cette aventure. « La livraison de colis est un élément important dans la vie commerciale de toute société de e-commerce, et c'est un élément essentiel dans la nôtre. Nous avons constaté que l'entreprise a grandi et que les options actuelles ne seraient pas viables d'un point de vue coût et performances », assure Haider. 

 

La joint-venture réalisée avec Flirtey permet d'obtenir une prestation nettement plus rapide que la livraison classique de marchandise, tout en réduisant l'empreinte carbone et les coûts de transport. « Nous nous espérons de l'utilisation de drones qu'elle réduise nos frais de livraisons de 8,60 $ à 80 cents par colis, et, parce qu'ils sont alimantés avec une batterie, l'impact sur l'environnement est minime. »

 

Les drones ont des batteries au lithium polymère rechargeables, avec une résistance de 2 kg par livraison, et une autonomie de 3 km. Ils ont recours à un GPS intégré pour détecter l'endroit où le colis doit être livré, et l'on peut les suivre, quand on dispose d'un téléphone Android, directement avec une application dédiée.  

 

La start-up s'est donc lancée dans les manuels scolaires, mais bien évidemment, la solution est totalement révolutionnaire en terme de logistique, autant qu'en commerce de proximité. Et comme les livres ont des poids qui varient, ils servent de test idéal pour expérimenter le marché. « Avec la concentration d'étudiants dans les universités en Australie, nous disposerons d'un concept éprouvé qui permet de savoir dans quelles conditions on peut livrer un manuel scolaire. Alors avec des choses comme des livraisons médicales urgentes, des vêtements, des chaussures, des fast-food ou d'autres produits de e-commerce, ce sera plus viable encore. »

 

Les tests sont pour le moment effectués sur le campus de Sydney, pour ne pas polluer le ciel Australie, mais Hadier est formel : dans quelques années, les drones pulluleront dans le ciel...

 

via Life Hacker

 

 

Pour information, ce même genre de principe est déjà utilisé par Dominos Pizza pour assurer la livraison de ses commandes en Angleterre. 

 

 

Et pour d'autres types de colis plus généralement :