Australie : les écrivains réclament la révision du contrat d'édition

Nicolas Gary - 06.01.2016

Edition - International - contrat édition - écrivains Australie - éditeurs clauses


Nous évoquions ce matin la salve tirée par les auteurs américains et britanniques, à destination des éditeurs. Leurs réclamations portent fort logiquement sur la question des revenus, et demandent à ce que des contrats plus justes soient mis en place. L’Australian Society of Authors s’est également jointe au mouvement, et son directeur David Day se lance dans la négociation.

 

aperture contact

Jes CC BY SA 2.0

 

 

10 principes pour des contrats équitables, voici la campagne que portent les auteurs australiens, représentés par leur syndicat, l’ASA. Au cours de la dernière décennie, les revenus sont en effet tombés de 22.000 $ AU à 12.900 $ AU, alors que « les revenus des éditeurs sont restés fondamentalement stables, malgré la pression de détaillants en ligne comme Amazon », indique-t-on. 

 

Dans son courrier, calqué sur le modèle de l’Authors Guild aux États-Unis et de la Society of Authors pour le Royaume-Uni, l’organisation dénonce les clauses abusives des contrats, qui « contribuent de manière significative à la situation des auteurs ». Situation dégradée, cela va sans dire. 

 

Les auteurs australiens semblent être un peu plus mal lotis que leurs confrères anglo-saxons : sur le livre numérique, le pourcentage moyen est censé être de 25 %, mais tournerait plutôt autour de 15 %. Dans leurs courriers respectifs, l’AG, la SoA et l’ASA réclament que l’auteur perçoive 50 % du prix. 

 

Selon David Day, « les auteurs dans le monde entier vivent des circonstances difficiles. [Ils] sont habitués à vivre dans des greniers, mais maintenant, ils n’ont même plus de fenêtre. » 

 

Louise Adler, présidente de l’Australian Publishers Association, reconnaît cependant l’importance cruciale des auteurs. « Si l’industrie locale est durable et prospère, la collaboration est vitale. Les éditeurs australiens continueront de travailler de façon productive, en partenariat avec les auteurs australiens pour assurer que toutes les parties de la chaîne d’approvisionnement soient correctement rémunérées. » (via SMH)

 

L’appel lancé des Dix Principes aspire à une prise de conscience des éditeurs, pour la révision des actuels contrats d’édition proposés.