Auteurs, éditeurs, libraires, bibliothèques : 19 millions € distribués par le CNL en 2019

Antoine Oury - 07.10.2020

Edition - Economie - cnl rapport activite - centre national livre - cnl aides


2019 marque la première année, pour le Centre national du Livre, d'une intégration de ses moyens au budget de l'État : « Elle nous a permis de garantir aux professionnels du livre un haut niveau de subventions pour leurs projets », assure le président du Centre, Vincent Monadé. 19 millions € ont été attribués en 2019, au titre des aides (subventions et prêts), selon le rapport d'activité du CNL.

Escale du Livre 2018 - Bordeaux


Établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministère de la Culture, le Centre national du Livre a alloué pour 19 millions € à travers 2344 aides en 2019. La valeur de ces aides connaît une baisse par rapport à 2018 (23,8 millions €) en raison du soutien direct de la BnF, du Bureau international de l'édition française (BIEF) et de la Maison des Écrivains et de la Littérature par le ministère de la Culture. À périmètre constant, la tendance est à la hausse, de 7 %, entre 2018 (17,8 millions €) et 2019.

Les recettes du CNL proviennent à 98,5 % d'une subvention pour charges de service public (23,67 millions €) et d'une dotation en fonds propres (194.000 €) sur les crédits du ministère de la Culture. En 2019, le CNL affiche un résultat excédentaire de 640.000 €.
 

Les éditeurs restent les plus aidés par le centre, avec 5,55 millions € (5,44 millions € en 2018), devant les librairies (4,06 millions €, contre 3,58 millions €), les auteurs et traducteurs (3,37 millions €, contre 2,76 millions €), les organisateurs de manifestations littéraires (2,66 millions €, contre 2,48 millions €), l'accompagnement et la valorisation du livre (2,03 millions €, contre 5,08 millions €), les revues (840.000 €, contre 790.000 €) et enfin les bibliothèques (490.000 €, contre 3,64 millions €). 
 


Les domaines de l'accompagnement et valorisation du livre et des bibliothèques connaissent de sérieuses baisses, qui s'expliquent par la sortie de la BnF, du BIEF et de la MeL du périmètre des aides du CNL.
 

Les domaines éditoriaux et l'édition


Le roman reste de loin le domaine éditorial le plus soutenu, avec 325 aides, pour un total de 3,04 millions €, devant la jeunesse (281 aides, 2,01 millions €), la BD (182 aides, 1,69 million €) et les sciences humaines et sociales (291 aides, 1,67 million €). Ces chiffres reflètent toutes les natures d'aides (éditeurs, auteurs, revues, librairies, bibliothèques), dès lors qu'elles sont ventilables en domaine éditorial. 

Mais le Centre précise que, proportionnellement au chiffre d'affaires qu'ils représentent dans l'édition, les domaines « Histoire, sciences humaines et sociales, philosophie », « arts » et « poésie, théâtre » sont largement aidés.



En 2019, 1079 aides (subventions ou prêts) ont été attribuées aux éditeurs, pour un montant total de 5,55 millions €. La publication représente 496 aides pour 2,3 millions €, l'intraduction 275 aides pour 1,1 million €, l'extraduction 242 aides pour 585.923 €, le développement numérique 27 aides pour 1,1 million € et la promotion des auteurs et publications 34 aides pour 262.437 €.
 

Les auteurs et traducteurs


Bourses d'écriture, de résidence, de traduction ou encore de séjour, ainsi que des allocations annuelles ou encore la Bourse Cioran constituent les leviers d'aide aux auteurs et traducteurs : en 2019, 368 aides ont été attribuées, pour un montant de 3,37 millions €.
 
Les auteurs ont reçu 304 bourses et 15 allocations, pour un montant total de 3,14 millions €, et les traducteurs 48 bourses, pour un montant de 210.000 €.
 

Les revues


En 2019, 210 aides ont été attribuées à des revues, pour un montant de 840.000 €, dont 1 seule aide à la numérisation, pour 8424 €. Le reste couvre le fonctionnement, pour 836.523 €.

Parmi les revues les plus aidées, Books (21.000 €), Le matricule des anges (21.000 €), Georges (16.931 €), Europe (16.707 €) ou encore Études (14.000 €).
 

Les librairies


En 2019, 372 aides ont été accordées à des librairies, pour un montant de 4,06 millions €. Les aides pour le développement économique pèsent pour 2,073 millions € (97 aides), devant les prêts économiques (1,3 million €, 44 aides) et la valorisation des fonds (1 million €, 207 aides).

La Librairie de Paris, à Paris, (180.000 € pour le développement économique et 7000 € pour la valorisation des fonds) la Librairie Charlemagne (Toulon, 100.000 € pour le développement économique) ou encore la Librairie Bisey (Mulhouse, 90.000 € au titre du développement économique) font partie des établissements les plus aidés. Le CNL ne fournit malheureusement pas d'informations quant aux profils des établissements aidés...

Le ministère de la Culture a renouvelé ou attribué, en 2019 et pour les trois prochaines années civiles, le label LIR (Librairie Indépendante de Référence) à 82 établissements et le label LR (Librairie de Référence) à 13 autres établissements. 21 obtiennent une labellisation pour la première fois, et 9 bénéficient à nouveau du label.
 
La politique territoriale du CNL sert aussi les librairies indépendantes : le centre signe des conventions-cadres avec les régions, pour inciter celles-ci à augmenter leur contribution en faveur du livre et des librairies. L'action territoriale du CNL s'élève à plus de 0,7 million € (5 % de hausse par rapport à 2018), dont 95 % vont aux librairies indépendantes et 5 % au soutien à la vie littéraire.
 

Les bibliothèques


En 2019, 77 aides ont été attribuées à des bibliothèques, pour un montant de 492.135 €, qui soutiennent les projets en direction des publics empêchés de lire. Les aides de cette année ont ciblé 360.000 personnes. Les bibliothèques d'établissements pénitentiaires sont particulièrement aidées, pour un total de 212.046 €, devant les bibliothèques municipales (132.061 €) et les bibliothèques intercommunales (53.266 €).
 

Les manifestations littéraires


En 2019, 203 aides ont été accordées à des organisateurs, pour un montant de 2,66 millions €. 97 aides vont à des manifestations, soit 2,3 millions €, 84 à Partir en livre (277.500 €) et 22 au Printemps des poètes (59.545 €). Parmi les manifestations les plus aidées, le FIBD d'Angoulême (200.000 €), Étonnants voyageurs (150.000 €), Les rendez-vous de l'histoire (90.000 €) ou encore Les assises internationales du roman de Lyon (83.090 €).
 

Accompagnement et valorisation du livre


Enfin, le CNL a attribué des aides à 34 structures d'accompagnement et de valorisation du livre, pour un montant de 2,03 millions €. Parmi celles-ci, l'Association des traducteurs littéraires de France (ATLF), l'Association internationale des libraires francophones (AILF) ou encore l'Association pour la promotion de la traduction littéraire (ATLAS).

Le rapport complet est accessible ci-dessous.



Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.