Auteurs, musée BD et bibliothèque : la Suisse défend la création et son histoire

Nicolas Gary - 02.07.2019

Edition - International - Thierry Apothéloz - canton Genève - auteurs musée BD


Conseiller d’État, Thierry Apothéloz officie pour la République et le canton de Genève, qui compte près de 500.000 habitants. La seule ville de Genève en recense 200.000. Il vient de publier un document d’une quarantaine de pages, détaillant ses orientations politiques, en matière de culture. Et la place réservée au livre et aux auteurs y est significative.

Geneva, Pont du Mont-Blanc
Pont du Mont-Blanc, à Genève (photo d'illustration, Xavier, CC BY)
 

Soucieux de coordonner « des actions, pas des théories », le ministre frappe fort dans son projet, « Pour une politique culturelle cohérente à Genève ». Cette initiative n° 167 avait été adoptée le 19 mai dernier avec 83 % de votes favorables. L’idée est « d’instaurer dans la constitution genevoise les conditions d’une nouvelle gouvernance pour la culture, fondée sur une collaboration active entre les communes, les villes et le canton ».

La Tribune de Genève en détaille les axes dans un entretien, et souligne que la politique du livre, mission dont le Canton a l’exclusivité depuis janvier 2017, compte parmi les fortes orientations. 

De la bibiothèque au musée de la BD

Au cœur du projet, les discussions autour de la Bibliothèque nationale de Genève. L’intention est d’aboutir à la création d’une fondation de droit public, explique Thierry Apothéloz. « Le Canton est dépositaire des Archives d’État, la BGE est chargée du plus vieux dépôt légal d’Europe, ça ferait sens de rapprocher ces institutions. »

Par la suite, pour rendre plus manifeste le 9e Art dans la ville et promouvoir le patrimoine, est envisagé de monter un musée de la bande dessinée. Et de rappeler que Genève est « le berceau mondial de la bande dessinée ». Le fait que beaucoup l’ignorent encore justifie en soit cette création, surtout qu’en Suisse romande, aucun établissement de ce type n’existe. 

« J’en appelle à la cohérence : la BGE détient les archives personnelles de Rodolphe Töpffer et la première volée de l’école supérieure de bande dessinée et d’illustration vient d’achever son cursus. Un centre dédié au neuvième art favorisera le rayonnement culturel du canton et aura un impact certain pour le tourisme. »

Les créateurs, au coeur des préoccupations

L’autre volet concerne cette fois les créateurs, dont le temps de travail n’est pas suffisamment pris en compte, estime le Conseiller fédéral, avec la volonté de faire changer cet état de fait. 

« Je veux aussi avancer sur la question de la rémunération des artistes. Les pouvoirs publics doivent prendre prioritairement en compte les demandes d’organes culturels dont il est démontré qu’ils rétribuent convenablement les artistes et s’acquittent de leurs cotisations sociales », ajoute-t-il. 
 
Avec en trame de fond, une perspective sociale : celle d’instituer l’accès à une caisse de pension, ou 2e pilier, qui agit comme une prévoyance professionnelle, en complément de l’assurance sociale (1er pilier). Pour le ministre, « il est nécessaire d’instituer la LPP pour ceux qui n’en ont pas et la stabiliser pour ceux qui en bénéficient déjà ». 

Pour autant, les Suisses pourront formuler leurs observations jusqu’au 30 septembre, et l’avant-projet sera alors nourri des commentaires, avant d’être présenté au Conseil d’État, puis au parlement pour son adoption. Inscrire la culture dans la constitution, cela autorise un peu de patience.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.