Author Solutions, filiale de Penguin, sort blanchie des accusations d'escroquerie

Antoine Oury - 18.09.2015

Edition - Justice - Authors Solutions - Penguin - fraude


La filiale de Penguin Random House consacrée aux services marketing et promotionnels à l'attention des écrivains, Author Solutions, est sortie blanchie des deux accusations d'escroquerie qui la visaient, se félicite la société. Des auteurs s'étaient plaints de promesses mensongères : une action collective avait été refusée par la juge, et un accord a été obtenu entre les différentes parties.​

 

HUGS

(Ray Morris, CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

Fin août, une première plainte avait abouti sur un accord, et la seconde vient de connaître le même sort : la juge Denise Cote n'aura donc eu qu'à refuser aux plaignants la possibilité de se pourvoir en action collective pour que plusieurs accords soient trouvés. 3 auteurs avaient porté plainte en 2013 pour des services qu'ils jugeaient mensongers.

 

Si la firme avait gardé un silence prudent pendant la procédure judiciaire, elle affiche désormais son innocence sur le portail, à grand renfort de citations tirées des articles rapportant la décision finale. « Nous sommes évidemment ravis par cette conclusion. Nous allons de l'avant, et nous présenterons bientôt une série de projets pour aider les auteurs à atteindre leurs objectifs, pour mieux servir leur écriture », souligne Andrew Phillips, PDG d'Author Solutions.

 

L'accord des parties était la solution la plus évidente pour les 3 auteurs, puisque le 1er juillet dernier, la juge Denise Cote avait refusé l'action collective en soulignant que « les plaignants [n'avaient] produit aucune preuve pour étayer leurs accusations ».

 

Le vice-président d'Author Solutions, auditionné, avait décrit des systèmes d'accords avec des maisons d'édition qui, si elles parvenaient à faire signer leurs auteurs au service, recevaient une commission sur les ventes, mais ces accords sont visiblement en adéquation avec les règles d'utilisation.

 

(via The Digital Reader)