Author Solutions s'oppose à une action collective des auteurs lésés

Antoine Oury - 19.05.2015

Edition - Justice - Author Solutions - Penguin Random House - action collective auteurs


Trois plaintes distinctes ont été déposées contre le service Author Solutions, filiale de Penguin Random House, avec la volonté d'aboutir à une action collective contre la société. Dorsey & Whitney LLP, la défense du service accusé d'avoir floué des auteurs avec des services d'édition et de marketing mensongers, a assuré que l'action collective n'était pas possible, étant donné que de nombreux clients d'Author Solutions s'étaient dits satisfaits du service. 

 


Angry tiger

(photo d'illustration, Guyon Morée, CC BY 2.0)

 

 

Les documents ont été déposés auprès de la Cour du Southern District de New York, et la juge Denise Cote a été chargée de rendre un avis définitif sur la possibilité de mener une action collective ou non. Le cabinet d'avocats engagé par Author Solutions y explique que la théorie selon laquelle « chacun des milliers d'auteurs qui a acheté (pour une raison quelconque) un signet, une publicité, une campagne publicitaire, une interview radiophonique ou tout autre service marketing proposé par AS, a été déçu » est irrecevable. 

 

Selon les avocats, les plaignants ont « modifié deux fois leur plainte... [et] ont à plusieurs reprises révisé leur définition de l'action collective, au nom d'une liste de plaignants en constante évolution, dont les accusations de faute présumée n'ont eu de cesse d'être modifiées ».

 

Autrement dit, la crédibilité même de la plainte est remise en cause : elle serait « fondée sur de pures spéculations et conjonctures ». Ils reprochent enfin l'absence de preuves concrètes dans un dossier qui leur semble bien léger, donc.

 

À la juge de déterminer si les remarques sont pertinentes, mais les auditions des employés de la société Author Solutions ont révélé des faits intrigants. Notamment la déposition de Don Seitz, vice-président de Author Solutions, qui mettait à jour des mécanismes d'entente entre le service et les maisons d'édition partenaires, avec un possible préjudice pour les auteurs concernés.

 

(via The Bookseller)