#AuthorsforFireys : comment les auteurs luttent contre les incendies en Australie

Camille Cado - 15.01.2020

Edition - Société - Incendie Australie fonds - #AuthorsForFireys - collecte livres enfants


Pour soutenir les pompiers d’Australie, qui font face depuis septembre à de gigantesques incendies, de nombreux auteurs avaient décidé de se mobiliser en organisant une vente aux enchères sur le réseau social Twitter. L’opération #AuthorsforFireys, qui a duré une semaine, a été une véritable réussite. Les fonds récoltés pour la Country Fire Authority (CFA) s’élèvent à « des centaines de milliers » de dollars australiens, annonce l’une de ses organisatrices. 

Gloria Williams, pixabay license


Depuis son lancement le 6 janvier 2020, le hashtag #AuthorsforFireys est très rapidement devenu viral. La campagne d’enchères pour venir en aide aux pompiers du pays a connu un immense succès, notamment grâce à la participation de personnalités de la scène artistique, aussi bien locale qu’internationale.

Nick Cave, connu pour être un artiste pluridisciplinaire australien, exerçant aussi bien dans le domaine de la musique, du cinéma, de la littérature et de la poésie, a ainsi souhaité se mobiliser. Il a mis en vente un de ses costumes, ainsi qu’une copie signée de The Sick Bag Song. L’auteur jeunesse Andy Griffith a remporté le lot en faisant l’offre la plus élevée, soit 10.000 $. 

En plus de ces articles mis aux enchères, Warren Ellis, membre du groupe Nick Cave and the Bad Seeds, a affirmé qu’un don de 500.000 $ à la Country Fire Authority serait ajouté. 

La romancière américaine Cheryl Strayed proposait des exemplaires signés de son second ouvrage intitulé Wild : From Lost to Found on the Pacific Crest Trail. En France, l’ouvrage est connu sous le titre de Wild, d’après la traduction d’Anne Guitton aux éditions 10-18. 

Toutes sortes d’offres ont été proposées : de rares exemplaires de livres aux manuscrits signés, en passant par des services comme des conseils d’écriture ou encore des relectures de manuscrits. Auteurs, éditeurs, mais également chanteurs et artistes en tout genre se sont mobilisés.

Même Kevin Rudd, ancien premier ministre d’Austalie, a souhaité participer. Sur Twitter, il a mis en vente des exemplaires de ses ouvrages, des balles de handball dédicacées, un de ses maillots de handball également signé ainsi qu’un moment privilégié avec lui autour d’un thé ou sur le terrain. 
 
 
 

“Une vague de générosité et de gentillesse”


Si les offres ont officiellement été clôturées le samedi 11 janvier à 23h, heure locale, certains auteurs et autres artistes ont souhaité prolonger les délais ou lancé de nouvelles enchères pour récolter encore plus de fonds. 

Nova Weetman, coorganisatrice du projet, a déclaré avoir eu des « palpitations cardiaques » alors que se rapprochait l’heure limite des enchères, samedi soir. « Quand 23 h a sonné, c’était comme si l’ensemble des utilisateurs de Twitter étaient réunis dans une célébration géante marquant la fin des enchères. »

« Ce qui a été étonnant c’est le nombre de personnes qui se sont inscrites sur Twitter samedi juste pour participer aux enchères. Ils n’arrêtaient pas de nous envoyer des tweets pour savoir comment utiliser le réseau social, parce qu’ils ne l’avaient jamais testé auparavant. C’était fou ! »

Si, à ce jour, il est impossible de savoir le montant final des dons récoltés, Nova Weetman a affirmé que la campagne #AuthorsForFireys avait permis de recueillir « des centaines de milliers » de dollars. Ils seront ensuite reversés à la Country Fire Authority (CFA) comme aide financière aux pompiers et à leurs familles pour les dommages subis. 

« La campagne a attiré une vague de générosité et de gentillesse », reprend-elle. « La plupart d’entre nous n’auraient pas pu se permettre de faire don de telles sommes d’argent. Mais grâce à cette action, nous avons pu manifester notre soutien aux pompiers qui font un travail courageux. »
 

Tous mobilisés pour une seule cause


Pour rappel, d’autres acteurs du monde du livre se sont également mobilisés ses derniers mois. Depuis novembre, le Conseil du livre jeunesse australien (CBCA) en partenariat avec l’organisme de bienfaisance Givit, récolte des fonds pour offrir des ouvrages aux enfants et adolescents victimes des incendies. 

« Alors que l’Australie, ses habitants, sa faune et sa flore font face à l’été le plus catastrophique en termes d’incendies, la CBCA appelle à un soutien pour encourager l’espoir, la résilience et l’optimisme », avait déclaré l’institution.

À Melbourne, la librairie jeunesse du nom de The Little Bookroom coordonne également une collecte de livres pour les élèves des écoles primaires touchés par les feux. L’établissement accepte des dons de livres neufs ou comme neuf jusqu’à la fin du mois de janvier.  

Sur sa page Facebook, la librairie invite également auteurs et illustrateurs à adresser une petite carte ou un dessin réconfortant à glisser dans les ouvrages pour apporter un peu d’espoir et de solidarité aux enfants. 
 

« Je pense que le fait de nous être réunis comme ceci (nous, écrivains, illustrateurs, éditeurs, bibliothécaires, lecteurs, libraires) pour partager notre travail et notre tristesse dit tout sur la communauté artistique que nous sommes », déclare Nova Weetman.

via Books+PublishingABC News



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.