Autoédition : Trois auteurs attaquent Author Solutions, outil de Penguin

Nicolas Gary - 02.05.2013

Edition - Justice - autoédition - Penguin - recours collectif


Un litige vient de se profiler, qu'il fallait probablement attendre. L'éditeur Penguin, à l'origine d'une plateforme d'autoédition, Author Solutions, vient d'être attaqué en justice pour des pratiques commerciales qui font enrager trois auteurs. En mars dernier, on parlait déjà d'un recours collectif possible contre l'outil : un cabinet d'avocat avait envoyé un message à tous les mécontents, leur proposant de les représenter. La suite, maintenant.

 

 

 

 

Ce n'est pas nécessairement un échec dans cet appel pour monter une class action, mais seuls trois auteurs, Kelvin James, Jodi Foster et Terry Hardy, décident de poursuivre en justice Author Solutions, ainsi que la société-mère.

 

Selon les plaignants, des erreurs sont introduites dans les manuscrits, au moment de leur upload. Ils considèrent que ces problèmes qui surviennent également au moment de l'édition du texte, leur coûtent des centaines de dollars pour être corrigés, des ventes réalisées sous la forme de produits additionnels. 

 

Depuis sa création, Author Solutions a travaillé avec 160.000 auteurs et réalisé plus de 200.000 ouvrages, avec un chiffre d'affaires, explique la plainte, de 100 millions $ chaque année. Or, sur cette somme, un tiers provient de la vente de livres, quand le montant restant serait issu des services proposés par la société : outils de rédaction, mise en forme, conception, éléments marketing, etc.

 

Et ces services supplémentaires seraient justement plus faciles à vendre si des erreurs surviennent dans le fichier uploadé. « Même si, dans ses conditions d'utilisation, Author Solutions promet de corriger les erreurs que l'éditeur fait gratuitement, c'est rarement le cas. La plupart des revenus de Author Solutions proviennent des services de correction et de marketing, qui peuvent coûter plusieurs dizaines de milliers de dollars, sans apporter ce qu'ils promettent : plus de vente de livres et plus de solutions pour les auteurs. »

 

En outre, les auteurs de la plainte considèrent que le versement de leurs droits n'est pas sérieusement assuré - pas plus qu'ils ne reçoivent les relevés de leurs ventes. Surtout que Author Solutions opérerait également sous différents noms, en présentant d'autres services d'autoédition, qui sont autant de déclinaisons du même outil, comme AuthorHouse, iUniverse, Palibrio, Trafford, ou Xlibris... qui donnent une fausse impression de diversité.

 

Toutes ces choses dénoncées, que l'auteur ne découvrira que trop tard, sont autant de conditions commerciales qui ont conduit les trois auteurs à porter plainte. Un recours fédéral a été déposé au nom des résidents de Californie et de New York, et réclame 5 millions $ de dommages-intérêts.

 

Depuis juillet 2012, Author Solutions est la propriété de Penguin, filiale du groupe Pearson.