Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Aux Deux Éléphants, des écrins pour les mondes merveilleux de Jules Verne

Elodie Pinguet - 07.04.2017

Edition - Librairies - librairie Jules Verne - livres cartonnages - Aux Deux Éléphants


Basée à Chartres, la librairie Aux Deux Éléphants est une spécialiste des livres de Jules Verne et des cartonnages. ActuaLitté a rencontré le libraire Antoine Fleury, lors du Salon Internationnal du Livre Rare et de l’Objet d’art à Paris.

 

Antoine Fleury, librairie Aux Deux Éléphants

 

 

Sous la verrière du Grand Palais, le salon apparaît comme beau, chic, sobre.  On trouve de tout, des livres d’histoire, de sciences, de voyages... Parmi les libraires présents, Antoine Fleury, qui a commencé son aventure dans l’univers vernien en étant collectionneur.

 

Selon lui, chez Jules Verne « on parle moins de littérature que de cartonnage. Il se collectionne pour ses couvertures, presque plus que pour ses textes ». Une passion qui l’anime depuis près de vingt ans.

 

Il y a quatorze ans, il ouvre sa librairie où il met d’abord en vente ses oeuvres en doubles exemplaires « pour pouvoir en acheter d’autres ». Le taux de vente des ouvrages, « à prix bien plus intéressant que ceux auxquels on les a achetés » l’a convaincu de se tourner vers la vente, pour partager ses trouvailles avec les amoureux de Jules Verne.

 

Sa librairie prend le nom d’Aux Deux Éléphants, en référence au cartonnage du même nom, emblématique chez Jules Verne : « C’était une manière de m’identifier en tant que Vernien sans pour autant bloquer ma librairie et la limiter à Jules Verne ».

 

Ses livres, il les déniche à travers le monde entier. Des éditions plus ou moins rares comme cette édition de Vingt Mille Lieues sous les Mers, « une alliance de deux couleurs qu’on ne voit rigoureusement jamais, celui-là j’en ai eu deux ou trois dans ma vie ». Une communion dans les tons bleus et dorés, pour un livre magnifique dont le prix s’élève à 4800 €.

 

 

 

Des livres, il y en a à tous les tarifs, partant de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers. À ce jour, le livre vendu le plus cher était à 30 000 €, pour un exemplaire du Tour du Monde en 80 jours, « un cartonnage à la tulipe de couleur bleue ».

 

En grand amoureux de Jules Verne, le libraire nous révèle que son ouvrage favori est L’Île Mystérieuse, qu'il essaye de relire une fois par an depuis sa jeunesse. Côté cartonnage, la balance penche quant à elle vers le « cartonnage à l’obus », une série publiée par l'éditeur Hetzel entre 1872 et 1874 dont les couvertures font notamment apparaître un canon en plein tir.

 

Outre Jules Verne, il possède quelques ouvrages divers, mais toujours des cartonnages. Notons par exemple ce très bel exemple d’un livre intitulé Les reines de France : « Ce sont des papiers qui sont mis sous or et qui sont pressés à chaud. C’est assez fragile au niveau des teintes ». Un livre un peu plus ancien que les Jules Verne, entre 1840 et 1865.