Aux États-Unis, Donald Trump s'attaque (encore) aux bibliothèques

Antoine Oury - 18.03.2019

Edition - Bibliothèques - Donald Trump bibliotheques - trump livres - trump budget bibliotheque


Une semaine après son envoi au Congrès américain, la proposition de budget du président Donald Trump fait encore parler d'elle : elle atteint les 4,75 trillions $, soit 4000 milliards de dollars et des poussières, un record. Sans surprise, le budget militaire est renforcé tandis que 8,6 milliards $ sont destinés à la construction d'un mur entre les États-Unis et le Mexique. Le plan budgétaire propose la réduction de dépenses sociales, notamment celles destinées à renforcer les budgets des bibliothèques.

Library of Congress
La salle de lecture de la Bibliothèque du Congrès (Jeffrey, CC BY-ND 2.0)


Cela devient malheureusement une habitude : pour la troisième année consécutive, le budget fédéral proposé par le président Donald Trump, pour l'année fiscale 2020, met en avant des réductions et suppressions de crédit qui auraient notamment un impact sur les bibliothèques fédérales. Donald Trump propose ainsi de supprimer, purement et simplement, l'Institute of Museum and Library Services (IMLS) et ses fonds, qui viennent soutenir le fonctionnement et les projets des bibliothèques fédérales.

On compte aux États-Unis plus de 1000 bibliothèques fédérales, la plus importante étant la Bibliothèque du Congrès, aux côtés des lieux de lecture des ambassades américaines, notamment, ou encore des prisons fédérales... Les fonds de l'Institute of Museum and Library Services viennent aussi soutenir des initiatives d'autres bibliothèques, notamment la politique en faveur des personnes empêchées de lire.

Déjà, dans le budget proposé pour l'année fiscale 2019, l'administration Trump avait avancé que la suppression de l'IMLS « ne devrait pas aboutir à la fermeture d'un nombre significatif de musées et de bibliothèques ». Le budget de l'institution, en 2019, s'élevait à 242 millions $.

Les deux dernières années, le Congrès américain avait retoqué la proposition du président Donald Trump, ce qui avait permis de préserver le budget de l'IMLS. En fin d'année 2018, une loi avait même été adoptée pour sanctuariser une partie des financements des bibliothèques publiques — ce qui n'empêche visiblement pas le gouvernement d'essayer de les éroder.
 

L'espoir des bibliothécaires


« Aussi décourageante que soit la proposition de l'administration d'éliminer à nouveau l'Institute of Museum and Library Services (IMLS), le soutien bipartite du Congrès au cours des deux dernières années nous donne des raisons d'espérer », a indiqué Loida Garcia-Febo, présidente de l'association des bibliothécaires américains (American Library Association, ALA), dans un communiqué. Les professionnels comptent désormais sur le soutien des représentants élus de la Chambre et du Sénat.

La présidente de l'ALA rappelle au passage que les fonds de l'IMLS participent à la mise en œuvre de nombreuses initiatives, au sein de différents établissements. « Le nouveau budget de l’administration n'oublie pas seulement la valeur du soutien de l'IMLS, il réduit également le financement de nombreux autres programmes, notamment ceux destinés aux enfants. [...] En outre, le projet de budget de la Maison-Blanche compromet l'éducation publique pour tous les étudiants, pénalise les bibliothécaires qui s'efforcent d'améliorer leurs compétences professionnelles et rend les carrières dans la fonction publique inaccessibles pour beaucoup. »
L'association se dit toutefois confiante dans le Congrès américain et sa capacité à reconnaître le travail et l'apport des bibliothèques fédérales et de l'IMLS.

via Publishers Weekly, New York Times

 


Commentaires
Gravissime la fin de l'Amérique que nous aimons elles sont si importantes la bas
Vous pourriez détailler un peu et expliquer comme les "programmes destinés aux enfants" comportent entre autres des séances d'endoctrinement par des militants de tous bords (enfin non, d'un seul en fait).
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.