Aux Etats-Unis, les bibliothèques ne boudent pas l'ebook

Clément Solym - 09.01.2012

Edition - Bibliothèques - Overdrive - Bibliothèque - Floride


Les bibliothèques de Panama City (Floride) suivent la tendance aux États-Unis, celle de bibliothèques qui se dotent de plus en plus de catalogue d'ebooks pour répondre à la demande.

 

« La popularité des livres électroniques a considérablement augmenté » constate Robin Shader, en charge des huit bibliothèques de la ville. Et pour satisfaire ses abonnés, les établissements se sont associés à la plateforme Overdrive qui gère le service d'emprunt en ligne de livres numériques et se charge de leur créer une page internet. Une réponse pertinente et réfléchie à la demande.

 

« Nous avons réalisé il y a un an que les livres numériques devenaient de plus en plus populaires. Mais nous avons attendu de voir ce que le marché proposait. Quand Kindle s'est associé avec Overdrive, tout a explosé » explique Robin Shader. En septembre 2011, la société OverDrive, qui fournit un catalogue de livres numériques aux bibliothèques et aux écoles avait annoncé la comptabilité de ses ebooks avec Kindle, l'ereader d'Amazon, leader du marché. 

 

 

L'investissement coûtera en tout 18.000 dollars par an. 6.000 dollars seront dédiés au service d'emprunt qui permettra aux abonnés d'emprunter un livre numérique gratuitement -comme un livre classique- chez lui. Cinq ebooks pourront être loués. Après 14 jours, le fichier ne pourra plus être ouvert.

 

6.000 dollars pour se lancer, soit entre 400 et 500 livres numériques qui seront choisis en fonction de la liste des bestsellers du New York Times. Robin Shader met en avant le fait que le coût de cette opération est élevé mais parie sur l'arrivée de la « concurrence qui pourrait faire baisser les prix ». Quand la page de la bibliothèque sera disponible, les lecteurs munis de leur carte pourront louer les ebooks sur le site www.nwrls.com. Robin Shader pense que tout cela sera opérationnel en février.

 

Que la réflexion soit mûrie ou faite dans l'urgence (voir notre actualitté), les bibliothèques des États-Unis semblent bien décidées à ne pas se laisser dépasser par la vague du livre numérique.