Avec Editions, Google mettra-t-il un terme au contenu avec DRM ?

Clément Solym - 18.01.2010

Edition - Economie - Editions - Google - terme


Google Editions, la prochaine machine de guerre de la firme californienne ouvrira ses portes. Une simple librairie en ligne ? Bien plus. Parce qu'à la différence de tous ses concurrents, Amazon ou Barnes & Noble, Google ne proposera pas de contenu spécifique à un appareil.

Quand on parle de concurrents, on évoque évidemment ceux qui vendent des ebooks avec des DRM. Logiquement, les livres numériques ainsi achetés chez Google seront lisibles sur n'importe quel appareil.


Parce que les duos Amazon/Kindle ou Barnes & Noble/Nook présente des qualités en matière de verrous indéniables. On ne peut pas, à moins de quelques détournements évidemment illégaux, alimenter son Kindle avec n'importe quel ebook.

Débarasser des DRM, ou des plateformes liées

Et comme les éditeurs n'ont pas signé d'accord d'exclusivité avec les autres revendeurs, ils seront en mesure de vendre, via son service, leurs livres sans qu'il n'y ait de problèmes de compatibilité ni d'interopérabilité. A priori. Mais y'a peu de chances que cela change. Comme tout porte à croire que l'on pourra acheter les livres en format ePub, une grande majorité de lecteurs ebook pourront les lire. Maintenant, Google parviendra-t-il à débarrasser les fichiers de DRM... bonne question.

Une des optiques qui feraient changer la donne repose sur le contrat passé entre la firme et les maisons : 63 % du prix de vente sont reversés, contre des offres de 50 % maximum (en cas d'exclusivité, d'ailleurs). Les 37 % restant iront à Google. Avec un demi-million de titres disponibles dès le lancement de Editions, au cours du premier semestre 2010, voilà bien un nouvel El Dorado pour les éditeurs, indépendants ou non, précise Read Wirte Web.

Contrat sur mesure, pour tous

En outre, Google a tout prévu : il proposera des accords avec les revendeurs en ligne, en reversant 55 % du prix de vente, 45 % iront aux éditeurs et le reste, c'est la commission de Google. Cela permettrait de créer une boutique spéciale de vente sur Google. Reste encore à comprendre comment se déroulera la vente directe depuis Google Editions à partir d'un site d'éditeur.

Indexation, référencement, consultation partielle ou totale, l'offre que Google mettra en place devrait toucher à tous les champs délicats de la présence sur internet d'un livre. En outre, la consultation accessible depuis le cache du navigateur des lecteurs ebook, téléphone ou ordinateur donnera un accès permanent aux ouvrages. Et qui ne pense pas déjà que Chrome, le navigateur de Google, sera doté de fonctionnalités particulièrement sous peu pour favoriser la lecture ?

Scribd, prochain rachat de Google ?

Comme toujours, Google s'implique dans un marché et s'apprête à en remodeler complètement le visage et face à lui, proposant une offre assez similaire, on trouve Scribd. Combien l'on parie que d'ici quelques semaines, ce dernier se fait avaler ?