Avec Houellebecq, l'édition a appris à respecter Wikipedia

Clément Solym - 20.05.2011

Edition - Société - flammarion - houellebecq - citation


Exclusif : Sans blague... Houellebecq va donc finalement condescendre à remercier l'encyclopédie et ceux qui y participent. C'est officiel, le romancier et son éditeur ajouteront une petite note pour rendre à César, un morceau de ce qu'ils lui ont pris.

Wikimédia France avait révélé hier le fond du message qui sera ajouté dans les versions de La Carte et le territoire prochainement :
Je remercie aussi Wikipedia (http://fr.wikipedia.org) et ses contributeurs dont j’ai parfois utilisé les notices comme source d’inspiration et notamment celles relatives à la mouche domestique, à la ville de Beauvais ou encore à Frédéric Nihous.
Passablement hypocrite, mais pour Wikimedia France, c'est « un premier pas de la part de Flammarion, qui a su admettre que les contributeurs de Wikipédia n’étaient pas “rien” et que leur travail devait être reconnu ». (notre actualitté)

PDF & Cie

Contacté par ActuaLitté, Florent Gallaire, qui avait été à l'origine du scandale découlant des différents emprunts réalisés par Houellebecq, revient avec nous sur cette information. Selon son idée, puisque Houellebecq prenait à Wikipedia, qui fonctionne sous une licence CC-BY-SA, alors le roman était contaminé par cette licence, et soumis aux mêmes règles. Bilan des courses, Florent Gallaire avait créé un PDF du livre et l'avait diffusé selon les mêmes conditions d'utilisation que l'encyclopédie.


« C'est beaucoup mieux que de ne rien faire, ce que propose Flammarion, et mon action aura donc eu une certaine utilité. Mais à mon sens, en terme de loi, les personnes de Wikimedia France sont mal conseillées. Évoquer le principe juridique du droit de courte citation est une absurdité. »

De fait, ajoute-t-il, il n'est pas utile d'être juriste pour comprendre ce que peut être une citation, « c'est défini dans n'importe quel dictionnaire », et « dans le cas du roman de Houellebecq, on n'entre à aucun moment dans ce qui serait l'exception au droit de courte citation ». Alors, côté droit, c'est un bide. « À moins que ce ne soit pour eux un artifice juridique pour apporter par la suite une meilleure compréhension de ce qu'est Wikipédia... »

Apprendre à respecter les règles

Cela dit, attention : WIkimédia France n'a aucune représentativité juridique, vis-à-vis de Wikipedia. C'est avant tout un organisme chargé de promouvoir l'activité. Or, c'est là que le bât blesse : « Si leur mission est de montrer que l'on peut copier facilement Wikpedia, d'accord, mais cela doit se faire en respectant les règles. Et ils ne l'ont pas obtenu - ni assez défendu. »

Et ici, il est trivial que l'on ne rentre pas dans le cadre du respect de la propriété intellectuelle et des licences Creative Commons, avec la réaction de Flammarion et le message qui sera ajouté dans les livres.

« Pourtant, l'éditeur semble avoir compris quelque chose : il n'est plus possible de faire n'importe quoi. Et il ne leur sera plus possible de se placer en défenseur du droit d'auteur, quelle que soit l'importance de l'éditeur, si d'un autre côté, on cautionne l'irrespect des licences libres — et dont que l'on enfreint le droit. En fait, en terme politique, on a avancé. Mais le remerciement de l'éditeur est insuffisant. »