Avec le rachat d'un éditeur, Amazon continue de défricher en Inde

Camille Cornu - 12.02.2016

Edition - International - Amazon Westland - inde ebook


Amazon continue son installation en Inde... Après avoir découragé ses concurrents locaux dans la vente d’ebooks, le groupe vient de racheter 26 % de l’une des plus importantes maisons du pays, Westland... Et s’offre ainsi une bonne exclusivité sur de nombreux titres indiens


Amazon on Mars (The Economist, 21-27 juin 2014)

ActuaLitté, CC BY SA-2.0

 

 

Amazon vient d’acquérir 26 % de l’une des plus importantes maisons d’édition d’Inde, Westland, pour 1,2 million € (96 millions de roupies). Et se réserve par le même accord le droit de nommer un directeur, et l’option d’acquérir les 74 % restant du groupe, plus tard. 

 

Westland publie 8 des 20 auteurs les plus vendus en Inde... Leur accord avec Amazon leur permettra de s’étendre à l’international et d’élargir leur offre : « La base d’Amazon était le livre et reste une part importante de son business. L’investissement d’une firme qui a autant d’expérience dans le livre, ses buts généraux et les plateformes numériques, aidera Westland à mieux exporter les auteurs indiens ». 

 

Et surtout, Amazon s’offre ainsi le luxe d’une plus grande sélection de livres indiens, et met un pied dans le groupe d’édition Tata, dont fait partie Westland. Et poursuit sa conquête de ce marché du livre en pleine mutation. Le marché indien serait le sixième plus important du monde (estimé à 3,9 millions de dollars) mais surtout le deuxième en termes d’édition anglophone. Bien que le pays connaisse encore des difficultés dans le développement du numérique, Amazon n’avait pas hésité à tout miser sur ce pays où le marché du livre est en pleine expansion. 

 

La firme avait surtout proposé des abonnements à des prix défiant toute concurrence... Qui avait d’ailleurs fini par disparaître : le site de e-commerce Flipkart avait décidé d’abandonner la vente d’ebooks. Une première réussite pour Amazon, qui semble bien décidé à continuer son implantation en Inde. Les titres vendus par Flipkart avaient été récupérés par Kobo, qui devenait désormais le seul concurrent d’Amazon dans le pays, les locaux ayant été évincés...

 

Sarah Jane Gunter, directrice d'Amazon Publishing, a commenté : « Notre investissement dans Westland continue l’engagement d’Amazon à innover et investir fortement sur le comportement des utilisateurs indiens. »

 

L'engagement dans le pays se poursuit

 

En juillet 2014, la firme de Jeff Bezos annonçait un plan d’investissement de 2 milliards $ sur plusieurs années, qui se poursuivent avec assiduité. En effet, un nouvel apport de 19 milliards de roupies (247 millions €) début février, a été réalisé dans cette branche indienne. 

 

Depuis janvier 2015, Amazon a injecté 67 milliards de roupies pour son développement en Inde (près de 873 millions €), signe qu'il ne voudrait surtout pas prendre le rique de perdre ce marché. Pourtant le taux de pénétration d'internet dans le pays est encore loin d'être optimal.

 

Et la firme comptait  certainement sur l'ambitieux projet BharatNet, un réseau national de fibre optique. Initié en 2011, le projet aurait dû être terminé en 2016, mais a déjà été repoussé plusieurs fois. Il serait finalement achevé en 2018, avec un retard qui pourrait entraîner d'importantes pertes pour Amazon. 

 

 

(via TheHindu