Avec le rapprochement Random House et Penguin, Bertelsmann poursuit sa refondation

Clément Solym - 14.11.2012

Edition - International - Bertelsmann - résultat - Random house


Bertelsmann se montre plutôt serein quant à l'avenir même si l'année 2013 sera, à plus d'un titre, une année charnière pour le groupe allemand qui anticipe l'impact du rapprochement de sa filiale britannique spécialisée dans l'édition, Random House, avec celle du groupe Pearson, Penguin.

 

Pour Thomas Rabe, le patron de Bertelsmann, la poursuite de la refondation du groupe en vue d'être plus compétitif et davantage présent dans le numérique (voir notre actualitté), aura pour conséquence une croissance modérée du chiffre d'affaires dans les mois à venir.

 

Dans son communiqué, rapporte Romandie, M. Rabe évoque un bénéfice moindre que prévu en 2012 à cause du rapprochement entamé entre Random House et Penguin. Il faudra certainement attendre 2014 pour voir le nouveau visage pris par le groupe et ses possibilités de faire face à d'autres géants du secteur de l'édition au niveau mondial.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.