Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Avec le Réseau Francophone Numérique, Gallica marque blanche à l'international

Antoine Oury - 05.05.2017

Edition - Bibliothèques - Réseau Francophone Numérique - Gallica marque blanche - Gallica BnF


L'ouverture de la bibliothèque du Réseau Francophone Numérique représente, pour la Bibliothèque nationale de France, le premier projet international dans lequel Gallica marque blanche est impliqué. Rappelons que Gallica marque blanche permet à la BnF d'aider des institutions à créer leur service patrimonial numérique, tout en enrichissant les collections de Gallica.

 
BnF : Bibliothèque nationale de France
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 
Nous reproduisons ci-dessous le communiqué de la Bibliothèque nationale de France :

Le concept Gallica marque blanche est né de la volonté de mutualiser les développements réalisés pour Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF et de ses partenaires, et de partager ainsi son expertise. Gallica marque blanche permet la réalisation d’une bibliothèque numérique construite sur la base de l’infrastructure Gallica, mais paramétrée et personnalisée aux couleurs du ou des partenaire(s) contributeur(s). Plusieurs sites ont d’ores et déjà été réalisés par la BnF : Numistral, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg ; la Grande Collecte, site réalisé en partenariat avec le Service Interministériel des Archives de France, qui présente des souvenirs familiaux de la Grande Guerre ; Rotomagus, la bibliothèque patrimoniale en ligne de la ville de Rouen.
 

Le Réseau Francophone Numérique


Le Réseau Francophone Numérique (RFN) est une association internationale créée par les 26 plus grandes institutions documentaires de la Francophonie (Belgique, Bénin, Cambodge, Canada, Côte d’Ivoire, France, Haïti, Maroc, Québec, Sénégal, Suisse, Vietnam…). Déjà engagées dans des programmes de numérisation patrimoniale ou soucieuses de développer des projets dans ce domaine, elles fédèrent leurs efforts au service du rayonnement des cultures francophones et de la langue française. Leur nature est variée : archives nationales, bibliothèques nationales, bibliothèques universitaires, bibliothèques patrimoniales. Ce réseau, qui compte de nouvelles adhésions chaque année, témoigne, à travers des collections patrimoniales uniques, encore peu connues, parfois menacées de dégradation, des échanges culturels intenses rendus possibles par le partage de la langue française.

C’est à travers cette organisation, et avec le soutien financier de l’OIF, que des actions de numérisation et de formation ont pu être entreprises dans plusieurs pays d’Afrique, d’Asie et des Caraïbes.
 

La première bibliothèque numérique développée à l’international sous marque blanche


Réaliser une bibliothèque numérique collective francophone via le dispositif Gallica marque blanche, c’est proposer aux différents pays membres du RFN une plateforme de diffusion de leurs documents numérisés sur le web ainsi qu’une solution d’hébergement et de sauvegarde pérenne.

La bibliothèque numérique du RFN offre aux 274 millions de locuteurs francophones (données OIF) les fonctionnalités de recherche et de consultation issues de Gallica. Elle représente de façon équitable les différents pays et reflète la variété et la richesse des documents disponibles sur le site (imprimés, cartes, lots d’images, presse, etc.). Des corpus géographiques et des sélections thématiques sont proposés et présentés par des personnalités du monde de la recherche francophone. Ainsi Alain Rey, lexicographe français et rédacteur en chef des publications des éditions Le Robert, présente le parcours consacré à la langue française tandis que la diffusion des droits de l’homme est introduite par le professeur Samba Thiam, directeur de l’Institut des droits de l’homme et de la paix de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal).
 
La bibliothèque francophone numérique est constituée d’un fonds initial d’un millier de documents issus des collections de dix membres du Réseau sélectionnées pour leur intérêt patrimonial (Bibliothèque royale de Belgique, Bibliothèque et Archives du Canada, Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque Haïtienne du Saint-Esprit, Bibliothèque nationale du Luxembourg, Bibliothèque et Archives Universitaires d’Antananarivo- Madagascar, Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Institut Fondamental d’Afrique Noire de l’Université Cheikh Anta Diop du Sénégal, Bibliothèque nationale de Suisse). Elle sera enrichie progressivement par les autres partenaires.