Avec les coupes de Rowling, un nouveau livre Harry Potter ?

Clément Solym - 09.03.2015

Edition - International - Harry Potter nouveau livre - JK Rowling teasing - réseau social communication


Fut un temps, la légende voulait qu'un tome 4 de la saga Millenium puisse exister. Démenti, nié, et finalement avéré, le mythe a grandi au point de devenir l'une des prochaines publications de Actes Sud, l'éditeur historique de Stieg Larsson. Bien. Et si un nouveau volume de Harry Potter voyait le jour ? 

 

 

 

Rowling a parfaitement compris comment se servir de Twitter. Le réseau social vit peut-être que de milliers de gazouillis diffusés chaque seconde, certains marquent les esprits plus que d'autres. Entre 1997 et 2013, la maman d'Harry Potter a fait paraître les romans qui l'ont rendue plus que célèbre : la marque, déclinée en films, jeux vidéo, produits dérivés de tous types, s'est également enrichie d'apports rédactionnels.

 

On connaît en effet l'essor de Pottermore, plateforme de commercialisation des livres audio et des livres numériques de la saga Potter. Cette dernière intervient également comme interface ludique pour les fans qui, une fois inscrits, peuvent également obtenir des contenus inédits. Et forte de ce que les lecteurs en réclament toujours plus, Rowling s'est amusée à prolonger l'univers de Potter avec deux autres ouvrages, sans aucun lien direct avec les sept romans.

 

Et puis, il y eut le cas Harper Lee – semblable à de nombreux autres. Une auteure fait son succès avec un livre, qui n'est en réalité que le prequel d'un roman qu'elle avait originellement présenté. Alors, cinquante ans plus tard, un éditeur audacieux en diable décide de faire paraître le premier livre, qui fut refusé à l'époque. 

 

Une récente biographie de Rowling a mis en exergue le travail d'informations et de corrections qu'elle apportait à ses écrits, et surtout, l'existence de manuscrits antérieurs à la saga potterienne. Elle-même avait avoué qu'elle disposait de quelques pages qui étaient son tout premier roman, et ne ressemblait en rien au livre fini d'aujourd'hui.

 

Son agent de l'époque, Christopher Little, reconnaissait que le premier manuscrit, The Philosopher's Stone, était trop long. Et Rowling avait plutôt bien accueilli la critique, acceptant de tailler dans le texte, abondamment. Il en fut de même pour le livre Harry Potter and the Chamber of Secrets, largement élagué par rapport à sa version originelle. Et le troisième, itou, Harry Potter and the Prisoner of Azkaban

 

Or, dans les trois cas, Rowling explique avoir plus opéré de coupes que son éditrice ne lui en suggérait, voire qu'elle s'est rendue malade à force de relire et corriger. En somme, pour ses trois premiers livres, le travail d'édition opéré est manifestement impressionnant et il y aurait largement de quoi trouver un prequel à commercialiser.

 

« Enfin ! J'ai tant lu ce livre que j'en suis malade. Je n'ai jamais autant relu les autres lors de leur édition, mais j'ai vraiment passé beaucoup de temps. Je pense que ce projet représente une amélioration par rapport à la première version : les Détraqueurs y ont une présence bien plus importante cette fois-ci. »

 

Autrement dit, un texte inédit, réunissant les coupes et les ébauches anciennes. Et puis voici que la romancière jette de l'huile sur le feu, avec une insolente désinvolture 

 

Un message qui va provoquer des dizaines de réactions de fans apeurées, ne sachant s'il faut oser espérer ou simplement réagir avec colère : comment peut-on leur faire ça ??? JK s'amuse, aux dépens de ses fans, et ces derniers n'apprécient pas nécessairement la plaisanterie. 

 

Quant à envisager qu'un nouveau tome de la saga fasse réellement son apparition, il faudra, selon le compteur Harper Lee, attendre certainement 2047 ? Ou alors, les différentes parties coupées, et rassemblées pour un texte insolite ? Tout est possible, avec un peu de magie. (via The Telegraph)