Avec les makers, mobiliser les équipements des bibliothèques contre le Covid-19

Antoine Oury - 20.04.2020

Edition - Bibliothèques - makers covid - makers coronavirus - makers bibliotheques


La lutte contre le coronavirus se déroule principalement dans les hôpitaux et autres équipements sanitaires, mais il est possible d'aider : en restant chez soi, encore et toujours, mais aussi en fabriquant. Depuis le début de la crise, les « makers », ces créateurs-ingénieurs qui travaillent sur des imprimantes 3D, notamment, apportent un soutien important en fabriquant certains objets comme des respirateurs ou des masques. L'Association des bibliothécaires de France propose de les soutenir dans cet effort.

Imprimante 3D
Une imprimante 3D (Frédéric BISSON, CC BY 2.0)


Dès les premiers jours de la crise sanitaire, et face à la pénurie de certains équipements médicaux comme les respirateurs ou les masques, la communauté des « makers » s'est mobilisée pour soutenir l'action des soignants. La fabrication additive, notamment à partir des imprimantes 3D a vu de nombreux collectifs travailler à la création d'appareils sophistiqués, comme des respirateurs, le plus souvent dans une logique de partage et d'accès libre qui caractérise le mouvement.

Autre prouesse réalisée en peu de temps, l'impression 3D de 150.000 visières de protection, d'après le Réseau Français des FabLabs.

Ces dernières années, de nombreux établissements de prêt se sont équipés en équipements de « makers », comme le rappelle l'Association des Bibliothécaires de France, et ont eux aussi participé au mouvement général d'entraide : certaines médiathèques se sont engagées dans la production, « comme en Bretagne, dans les Hauts-de-France, en Île-de-France, ou dans le Languedoc-Roussillon », d'autres ont choisi de confier leurs ressources à des fablabs et autres collectifs, pour qu'elles soient utilisées au mieux au cours de cette période.

« Ces initiatives permettent dans l'immédiat d'apporter un soutien local important aux soignant·e·s et aux autres personnels en contact avec les habitant·e·s (EHPAD, médecine de ville, commerces alimentaires...), et de réelles solutions de protection pour le reste de la population. Mais elles témoignent en même temps de l'importance de renforcer la collaboration des fablabs et des bibliothèques sur l'ensemble du territoire, en promouvant une culture libre et accessible à tou·te·s du “faire-ensemble” », souligne l'Association des Bibliothécaires de France.
 
Sa commission Labenbib, qui travaille spécifiquement sur ces sujets, invite les établissements qui disposent des moyens nécessaires à rejoindre le mouvement des « makers ». La commission réclame aussi un effort quant à la promotion de l'accès ouvert aux ressources, indispensable à la création et à l'intelligence collective...

Des conseils sont donnés à cette adresse pour les établissements volontaires. Un formulaire en ligne permet de signaler des équipements dans un établissement, pour nourrir la carte ci-dessous.

Voir en plein écran




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.