Avec Lestat le vampire, Anne Rice fait dans la dent, elle !

Clément Solym - 27.09.2012

Edition - International - Anne Rice - vampires - Lestat


Comment dire ? Soit une auteure qui aime se faire manifestement prier, et qui avait connu un succès commercial délirant avec Lestat le vampire, dans le livre quasi-éponyme, Entretien avec un Vampire. Et cette même auteure, ayant découvert Facebook, entretient et bichonne sa communauté avec des séances de teasing bien orchestrées... Oui, Anne Rice a encore frappé. 

 

 

 

 

Sur sa page Facebook, la divine a posé la question simplement : 

 

If you want Lestat to come back, can you tell me why in one sentence?

 

Et cela n'a pas raté : posté le 23 septembre la question compte désormais près de 8300 réponses, avec des dizaines de propositions toutes plus inintéressantes les unes que les autres. Que nous n'avons bien entendu pas examiné dans le détail. 

 

Une seule chose : si dans ce grand tout, il n'existe pas l'idée du siècle pour faire revenir d'entre les morts de la vie, le grand vampire

  

Cette chère Anne, que l'on voit venir, pour le coup, ne manque jamais de réussite, sur Facebook. Elle avait ainsi sollicité ses admirateurs pour vomir sur Stephenie Meyer, considérant que ses vampires à elle, ils savaient se tenir, pas comme les végétariens primitifs de Stephenie.

 

Et d'assurer à la cantonade :  « Lestat et Louie plaignent les vampires qui brillent au soleil. Ils ne feraient jamais du mal à des immortels qui décident de passer l'éternité à aller au lycée encore et encore dans une petite ville, pas plus qu'ils ne feraient du mal à ceux souffrant d'un handicap physique ou de déficience intellectuelle. Mes vampires ont de l'envergure. Ils peuvent se permettre d'être miséricordieux. »