Avec Moissons noires, Métive explore les champs sombres du polar

Antoine Oury - 31.07.2018

Edition - Les maisons - Moissons noires livres - Moissons noires polars - Arnault Pfersdorff livre


La maison d'édition Métive, au sein du groupe La Geste, publie des documents, ouvrages pratiques et autres beaux-livres, mais vient de se doter d'un label consacré au polar, Moissons noires. Après 2 titres en septembre et en novembre prochains, ce dernier portera 12 ouvrages par an, qui mêleront polar et humanisme, fiction et réalité.


Les deux premiers titres du label Moissons noires, à paraître en septembre 2018



C'est au sein du groupe d'édition La Geste que le label Moissons noires fait son apparition : avec 22 employés qui œuvrent dans l'édition, la diffusion et la distribution, La Geste est un des premiers employeurs dans l'édition en Nouvelle-Aquitaine : d'abord connu pour ses ouvrages régionaux, le groupe créé en 1968 s'est peu à peu diversifié, adoptant en 1992 le statut de société anonyme. 

 

Après Marmaille et compagnie, filiale dédiée aux livres jeunesse créée il y a 6 ans, La Geste ouvre Métive, qui publie depuis des beaux-livres, des documents et des ouvrages pratiques, il y a 5 ans. « En décembre dernier, nous avions publié le roman Les Gardiennes d'Ernest Pérochon, sorti en même temps que le film de Xavier Beauvois [publié pour la première fois en 1924] », explique Romain Naudin, directeur éditorial.

 

L'idée d'un travail sur la fiction a donc fait son chemin, d'autant plus que le groupe « reçoit beaucoup de textes noirs » - dont une partie est publiée chez Geste noir. Moissons noires a été pensé au croisement de deux influences : « D'abord, le livre de Dashiell Hammet, Moisson rouge, le roman fondateur du roman noir, selon moi, parce qu'il installe des personnages, une ambiance et un humanisme qui brise les codes habituels de cette littérature », explique Romain Naudin. De l'autre côté, un goût pour la sociologie ou l'impact des événements sur les existences humaines.

 

« En agriculture, la moisson noire appelle une année horrible, car cela signifie que l'eau de pluie est tombée sur les blés, annonçant la disette, le manque d'argent et la disparition de l'espérance. Cela transforme un temps d'espoir et de joie, la moisson, en une période angoissante, qui annonce le malheur. La littérature noire peut explorer ces champs sombres, qui ne sont plus porteurs d'espérance », précise le directeur éditorial.

 

Les 12 livres annuels à paraitre chez Moissons noires seront des choix à partir des manuscrits reçus ou des commandes auprès d'auteurs. Les 2 premiers titres, à paraitre en septembre, sont Henniker, d'Arnault Pfersdorff, et À poings fermés, de Jean-Claude Belfiore. « Henniker fouille dans le passé des “Malgré-nous”, des Alsaciens enrôlés de force par les nazis. C'est un passé extrêmement sombre en Alsace, que le thriller peut éclairer », indique Romain Naudin. Arnault Pfersdorff, pédiatre réanimateur à Strasbourg, auteur de plusieurs ouvrages sur la médecine, a convaincu le label par son regard différent sur le polar.

 

Pierre Lemaitre prépare un Dictionnaire
Amoureux du Polar, chez Plon

 

Côté commande, Moissons noires publiera par exemple le livre de Franck Linol, déjà auteur chez Geste, qui a enquêté pendant 3 ans sur les renseignements extérieurs de la France, entre Maroc, Espagne et l'Hexagone. « Son livre évoque beaucoup Un dernier verre avant la guerre de Dennis Lehane », indique le directeur éditorial.

 

6000 exemplaires sont prévus pour les premiers tirages des deux premiers livres de Moissons noires, distribués et diffusés par Dilisco (Albin Michel).

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.