Avis favorable pour Gallimard dans le rachat de Flammarion

Clément Solym - 30.08.2012

Edition - Economie - Gallimard - Flammarion - rachat


L'autorité de la Concurrence a rendu son avis, dans le rachat du groupe Flammarion, par Gallimard. Une opération de concentration pour laquelle le verdict était très attendu. Dans son communiqué, diffusé ce 30 août, l'Autorité assure que cette opération ne pose « pas de problèmes de concurrence ».

 

 

 

 

Les deux sociétés oeuvrant dans le domaine de l'édition, de la diffusion, de la distribution et de la vente de livres, il fallait s'assurer que cette concentration n'aurait aucun impact sur le devenir du secteur. Et l'autorité de détailler : 

Chacun des deux groupes détient plusieurs maisons d'édition spécialisées dans la littérature générale, la jeunesse, les beaux livres, les livres parascolaires, les bandes dessinées. Pour Gallimard, il s'agit notamment des Editions Gallimard, Folio, des Editions Denoël, Mercure de France, Ed. de la Table Ronde, P.O.L. Editeur, Editions Alternatives, Gallimard Loisirs, Gallimard Jeunesse, Editions Les Grandes Personnes, Gallimard, Gallisol ; et pour Flammarion des Editions Flammarion, Nexso, ESFP, Casterman, J'ai Lu et Audie.

 

Pour l'Autorité de la concurrence, ce rachat permettra au groupe Gallimard de renforcer « significativement sa position et deviendra le troisième opérateur du secteur ». Ainsi, face à Hachette, numéro 1 et Editis, le suivant, la nouvelle entité « continuera cependant à faire face à la concurrence de plusieurs opérateurs détenant des positions équivalentes ou supérieures à la sienne ». 

 

Hachette comme Editis sont en effet présents sur les différents secteurs où Gallimard, grâce à Flammarion, va poursuivre son développement. Les deux groupes « sont verticalement intégrés et sont présents sur tous les segments de marché sur lesquels la nouvelle entité sera présente ainsi qu'à la concurrence d'opérateurs de taille plus modeste ou d'opérateurs spécialisés sur certaines catégories d'ouvrages, mais qui sont également susceptibles d'exercer une pression concurrentielle sur la nouvelle entité sur les segments de marché sur lesquels ils interviennent », ajoute l'Autorité. 

 

Si l'opération est donc validée, sans conditions, la décision ne sera publiée que sous un certain délai, nous précise-t-on. En effet, avant sa mise en ligne, il faut s'assurer qu'aucun élément confidentiel ne soit livré dans la décision. Le communiqué de ce jour n'a qu'une simple valeur informative. On ne saura d'ailleurs qu'au moment de la publication de la décision, si des observations de tiers ont été portées à la connaissance de l'Autorité, qui n'était pas en mesure de nous communiquer d'informations sur ce point.

 

Flammarion dispose d'un catalogue de 27.000 titres, rappelle l'AFP, avec un résultat d'exploitation de 15 millions € pour 220 millions € de CA. De son côté, Gallimard a réalisé 253 millions € de CA.

 

De son côté, le Comité d'Entreprise de Flammarion a rendu un avis sur ce rachat, à l'occasion d'une réunion extraordinaire. Le CE, expliquait que « cet avis circonstancié et raisonnablement critique n'a a pas pour but d'empêcher l'opération de se faire ». Martin Prosper, de la CFDT Edition-Livre précisait que persistent « de sérieuses réserves quant à la visibilité sur la stratégie et la méthode qui seront mises en oeuvre ». (voir notre actualitté)

  




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.