Ayn Rand : 'Du sang, du fouet et des armes... ou des dollars ?'

Clément Solym - 10.03.2009

Edition - Société - sang - fouet - armes


La révolte d'Atlas, ou Atlas Shrugged, le livre d'Ayn Rand, romancière américaine d'origine russe, publié en 1957 et dont une nouvelle traduction devrait sortir prochainement, avait été consacré suite à un vote effectué par la bibliothèque du Congrès comme livre le plus influent sur la vie américaine, après la Bible.

Nous étions en 1991 et le livre s'était vendu à 6 millions d'exemplaires aux États-Unis. Aujourd'hui encore, il continue de s'en écouler près de 130.000 par an.

Incarnation du libéralisme et de l'objectivisme, largement développé dans son ouvrage, l'idée majeure reste ce concept de l'homme comme un être héroïque, avec le bonheur comme seul objectif moral pour sa vie, son propre accomplissement comme aboutissement noble de son existence et la raison comme absolu.

Peut-être ne serait-il pas mauvais de retourner à la lecture de cet ouvrage, et bien que sa traduction de 1958 ait été contestée en France, raison de plus pour attendre la parution de la nouvelle version, l'auteure y développe en effet une idée particulièrement poignante.

Tant que l'on n'aura pas compris que l'argent est la seule racine du bien, nous participerons à notre propre destruction. Lorsque l'argent cessera d'être le moyen (le media ?) de contact entre les hommes, alors les hommes deviennent les outils d'autres hommes. « Du sang, du fouet, et des armes, ou des dollars. Faites votre choix, il n'en existe pas d'autre. »