Baisse de la TVA sur les livres en Europe : la Russie à contre-pied

Camille Cado - 15.10.2019

Edition - International - TVA europe livre - TVA livre Russie - TVA baisse livre


Alors que de nombreux pays d’Europe sont en passe de réduire le prélèvement sur les livres numériques et les livres audio, la Russie, qui jusque là bénéficiait d’une taxe « préférentielle » sur la valeur ajoutée dans le secteur de l'édition, envisage de relever ce taux. Cette année annoncera-t-elle la fin de cette TVA à 10 % ? Et quels impacts sur le secteur du livre en Russie ? 

(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 
Pour rappel, les livres sont actuellement taxés à 10 % en Russie, un taux actuel considéré comme préférentiel en regard des autres taux prélevés sur les différents secteurs de produits du pays. La TVA dans le secteur de l’édition fixée à l’origine à 18 % avait justement été réduite il y a quelques années dans le but de soutenir l’industrie du livre alors en difficulté. 

Grâce à ce taux de TVA réduit, le secteur de l’édition connaît une croissance soutenue depuis 2002. Mais il semblerait que ce soit bientôt la fin de cette TVA préférentielle à 10 %. En effet, le Premier ministre Dmitri Medvedev a proposé cette hausse expliquant qu’elle permettrait de redistribuer les bénéfices de l’État pour favoriser les citoyens les moins fortunés. 

Selon un article de Publishing Perspectives, le Ministère du développement numérique, des communications et des médias, en charge du secteur de l’édition, s’allie avec l’Union du livre russe (RNS) pour faire face à cette menace. Ensemble, ils doivent fournir des preuves au gouvernement pour démontrer l’efficacité et l’importance d’un taux de TVA à 10 % sur l’édition. 

Certains libraires interrogés font part de leur inquiétude. Pour eux, passer de 10 à 18 % risque de provoquer une crise, notamment parce que cette augmentation entraînera une hausse des prix des ouvrages en Russie, entre 10 à 15 %, estiment-ils.
 
D’autres se plaignent déjà d’une baisse considérable du nombre de lecteurs, si bien que la perte du soutien de l’État serait catastrophique pour l’industrie de l’édition : ils évoquent notamment une fermeture généralisée des librairies dans le pays.

Pour Oleg Novikov, PDG du groupe éditorial Eksmo-AST, cette décision mettra en péril la croissance du secteur déjà de plus en plus faible. Elle enterrera à la fois l’augmentation des ventes d’ebooks, mais également celle des livres de poche.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.