Baisse des bénéfices : Staples annonce la fermeture de 225 magasins

Louis Mallié - 07.03.2014

Edition - International - Staples - Licenciement - Radio Shack


La société de distribution américaine Staples a annoncé la fermeture de 225 de magasins d'ici fin 2015, soit 12 % de l'ensemble du réseau.  Une mesure qui inquiète les actionnaires et les salariés, qui répond aux pertes de la compagnie dont le bénéfice a diminué de 1,2 milliard depuis l'an dernier. 

 

 Staples Business Depot Store 286

 Jeremy Banks, CC BY 2.0

 

L'opération s'inscrit dans un plan économique établi par le distributeur pour tenter d'économiser 500 millions de dollars. Ces derniers avaient déjà, par rapport à 2012, vu leur chiffre d'affaires baisser de 3,4 % (soit 800 millions de dollars) entre 2012 et 2013. 

 

Staples a donc l'intention de fermer les magasins qui ne sont pas assez rentables et d'augmenter ses ventes sur Internet. Elles lui apparaissent comme une alternative porteuse de bien plus d'avenir que la vente en librairie traditionnelle. Cette dernière avait déjà baissé de 17 % l'an dernier, alors que les profits via leurs boutiques web augmentaient de 10 %.

 

Arguant les nouvelles attentes des consommateurs, le directeur général, Ron Sargent, s'explique : « Il y a un an, nous avons annoncé un plan pour réinventer notre société. Nous avons pris conscience du changement de besoin des consommateurs et pris la décision de réduire nos dépenses pour améliorer notre efficacité. »

 

La décision a été rendue publique trois jours après celle de RadioShack, un vendeur de composants électroniques, de fermer 1100 boutiques - 20 % de son total. Près de ses chiffres vertigineux, l'annonce du libraire Barnes & Noble qui avait défrayé la chronique de fermer vingt magasins paraît finalement dérisoire.