Bangladesh : les meurtres de blogueurs provoquent l'indignation

Cécile Mazin - 22.05.2015

Edition - Bangladesh crimes - meurtres assassinats - blogueurs terreur


Les meurtres de blogueurs perpétrés au Bangladesh trahissent une insécurité et un fanatisme qui atteint des proportions effrayantes. Ainsi, 150 auteurs ont signé une lettre adressée au gouvernement bangladais, réclamant que des mesures fortes soient prises. Protéger la liberté d'expression, et traduire les assassins en justice seraient des premiers pas essentiels.

 

 

Bangladesh blogueurs meurtres Atwood Rushdie

Future victime de la liberté d'expression ?

Labib Ittihadul, CC BY 2.0

 

 

On compte Margaret Atwood, Salman Rushdie ou encore Yann Martel et bien d'autres, qui ont ajouté leur nom au courrier officiellement expédié au gouvernement. Au cours des trois derniers mois, la situation a en effet empiré, et les internautes ne sont plus en sécurité, alors qu'ils cherchent simplement à raconter, dénoncer, ou témoigner. 

 

Le prix Booker Yann Martel affirme qu'il a rejoint la protestation, dans l'espoir intime que « le gouvernement du Sheikh Hasina puisse effectivement être mortifié par cette lettre ». En Occident, les politiciens sont coutumiers de ces méthodes, mais, au Bangladesh, la protestation reste une chose rare. 

 

Trois meurtres récents, dénoncés par ailleurs par le PEN international, ont soulevé la communauté... pour l'inaction constatée. « Même si plusieurs arrestations ont eu lieu, personne n'a été tenu pour responsable de ces assassinats », indique le PEN.

 

Les meurtres ont été commis au nom d'un fanatisme grandissant. Pour Martel, ces extrémismes religieux « sont la menace la plus lourde et la plus directe pour les écrivains à travers le monde ».

 

« Nous appelons les autorités du Bangladesh à enquêter rapidement et de manière impartiale sur la mort d'Ananta Bijoy Das de même que sur les meurtres de Washiqur Rahman Babu et d'Avijit Roy », elle-même victime d'une agression, accompagné de sa femme. Et que la police « veille à ce que les auteurs de ces crimes soient traduits devant la justice, conformément aux normes internationales ». (via Guardian)

 

La route est longue, toujours très longue.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.