Bannir Huckleberry Finn des écoles pour lutter contre le racisme

Antoine Oury - 22.03.2019

Edition - Société - Huckleberry Finn - Mark Twain censure - livre racisme


Deux représentants élus de l'Assemblée générale du New Jersey ont déposé une résolution non contraignante dans laquelle ils demandent aux écoles de retirer le livre Les Aventures de Huckleberry Finn de leurs programmes. Ils assurent que ce geste pourrait prévenir les comportements haineux et racistes dans les écoles, en envoyant un message fort. En effet, le livre comporte à de nombreuses reprises le mot « nègre », insulte raciale qui aurait une influence sur les jeunes lecteurs.

Détail d'une couverture du livre Les Aventures de Huckleberry Fin, de Mark Twain


La résolution n'a aucune chance d'être transformée en loi, et donc imposée aux établissements scolaires : cette motion écrite, issue de l'Assemblée générale du New Jersey, chambre basse de la Législature de l'État, concerne d'ailleurs des sujets sur lesquels les représentants ne peuvent pas légiférer. Dans leur résolution, les deux représentants recommandent aux établissements scolaires de retirer le livre de Mark Twain, écrit en 1884, de leurs programmes scolaires.

Le roman « est un reflet des dégâts et des tensions raciales dans le Sud profond américain à une époque où les traitements cruels et injustes envers les Afro-Américains étaient totalement tolérés dans certaines régions du pays », indique la résolution. En effet, la version originale du roman de Twain utilise par exemple près de 200 fois le terme « nègre », dont l'usage était répandu à l'époque.

Aujourd'hui, le même mot a pris une connotation d'injure raciale, et sa lecture dans les salles de classe aurait des effets néfastes, assurent Verlina Reynolds-Jackson et Jamel Holley, deux membres démocrates de l'Assemblée générale. « L’utilisation par le roman d’une insulte raciale et sa description d’attitudes racistes peuvent amener les élèves à se sentir bouleversés, marginalisés ou humiliés et peuvent créer une atmosphère inconfortable en classe », affirment-ils.
 

Effets néfastes et notions de littérature


Verlina Reynolds-Jackson, contactée par Politico, affirme qu'elle a décidé de publier cette motion écrite après avoir entendu le récit d'un bizutage survenu dans une école, aux connotations racistes. S'il n'était pas directement relié à une lecture du livre de Twain, d'après les éléments consultés par Reynolds-Jackson, retirer le livre des programmes ne pourrait pas faire de mal, selon elle.

« Il existe des tas d'autres livres pour apprendre des notions comme les personnages, l'intrigue ou les motivations, des moyens autres que l'utilisation de ce livre pour ces leçons », explique la représentante élue. Dans leur résolution, les deux membres de l'Assemblée rappellent des précédents en matière de suppression du livre des programmes, notamment dans les États de Pennsylvanie, de Virginie, du Minnesota et du Mississippi.
Régulièrement cité parmi les ouvrages les plus importants aux yeux des Américains, Les Aventures de Huckleberry Finn n'en est pas moins régulièrement critiqué ou mis de côté pour sa description de la réalité de l'époque et de la ségrégation qui y était pratiquée. C'est en février 2018 que plusieurs écoles du Minnesota l'ont exclu de leurs programmes scolaires.


Commentaires
"Il existe des tas d'autres livres pour apprendre des notions comme les personnages, l'intrigue ou les motivations, des moyens autres que l'utilisation de ce livre pour ces leçons": ouch... ramener l'étude de la littérature à l'étude de ces "notions", ça en dit long sur le niveau de bêtise de ces profs.
Black-listé une œuvre majeure car elle détonne aujourd'hui ? C'est encore un nouvel acte d'effacement/de suppression de l'Histoire. Il y aurait nivellement.

Il suffit d'allier à l'étude du roman, une mise en contexte de l'époque, pourquoi pas un cours d'Histoire : vocabulaire affilié, tensions politiques et sociétales, évolution des droits des afro-américains jusqu'à nos jours.



La censure en se basant sur les faits d'actualité du XXIe siècle et le meilleur moyen de réduire la culture des jeunes générations actuelles et futures.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.