Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Barack Obama : "Amazon est un excellent exemple"

Nicolas Gary - 30.07.2013

Edition - Economie - Barack Obama - discours - Amazon


Impossible que le président des États-Unis, venu en goguette pour une tournée détaillant quelles étaient ses mesures pour faire revenir le pays à une économie forte, ne congratule pas son hôte. En l'occurrence, Amazon, puisque son discours se déroulait dans le centre de distribution situé à Chattoonaga. Et après 45 minutes de discours, Obama a lâché le morceau : considérant les sociétés américaines et leur réussite, il lance : « Amazon est un excellent exemple. »

 

 

 

 

En exhortant les classes moyennes à trouver leur voie, et en assurant qu'il ferait tout son possible pour que l'emploi revienne sur le territoire, Obama ne pouvait trouver meilleur discours devant ses administrés. Ni meilleur exemple, manifestement, que la firme Amazon...

 

Rappelant que la société génère des emplois, sur le territoire et partout dans le monde, il évoque sa rencontre, la veille, avec Jeff Bezos. « C'est le genre d'approche dont nous avons besoin », scande Obama. Pourquoi ? Parce que le grand patron d'Amazon souhaite que ses employés parviennent à améliorer constamment leur formation et leurs compétences « dans tous les domaines ». 

 

Et le fait qu'Amazon encourage cette vocation est une occasion de réjouissance pour Bezos : « Il est tellement fier » de cette situation, assure le président des États-Unis. C'est que « des employés motivés et heureux de leur travail » sont la garantie « d'un plus grand succès pour leur société ». Voilà donc la clef du succès : des emplois générés par Amazon, dans des conditions particulièrement précaires, avec un salaire moyen qui est faible.  

 

Mais voilà, plaisante Obama : avec un emploi, permis par des sociétés comme Amazon, « les gens ont plus d'argent dans la poche pour faire des achats, et c'est bon pour Amazon ». Car cela leur permet de faire plus d'achats. Et d'ajouter, avec le sourire, que cela fait plus de paquets à livrer, parce que les consommateurs disposent d'un meilleur pouvoir d'achat. Pourtant, une fois de plus, c'est bon pour l'économie. 

 

Peu après, le président assurera qu'il compte mettre en place un système de taxation plus léger. Pour les sociétés qui génèrent de l'emploi sur le territoire, pour celles qui vont faire revenir des emplois sur le sol américain, en créant des entreprises, alors la fiscalité sera réduite. 

 

On ne pouvait pas espérer mieux. Ni plus favorable à la société basée à Seattle.  

 

Pour mémoire, un entretien exclusif entre Barak Obama et David Blum, directeur de la collection Kindle Singles, doit être publié sous peu. Une première dans l'histoire des présidents américains, puisque cette interview sera diffusée le lendemain dans la boutique Kindle, spécifiquement dans la collection des récits courts, Kindle Singles.

 

Tout le discours est à retrouver en vidéo