Barbie pour ses 50 ans s'offre une autobiographie

Clément Solym - 19.02.2009

Edition - Les maisons - Barbie - anniversaire - cinquante


Barbie, c'est un peu comme le Petit Nicolas : cinquante ans cette année et pas une ride. Ce qui nous ramène à un point. Les petites filles américaines qui reçurent leur première Barbie en 1959, et qui devaient avoir entre quatre et huit ans... enfin, soit.

Bien que les ventes aient baissé outre-Atlantique de 21 % pour le dernier trimestre 2008, la figurine de 27 et quelques centimètres, à la taille de guêpe et aux innnnnnnnnnnnnnnnnnterminables jambes affiche tout de même 1 milliard et plus d'exemplaires vendus depuis ses premiers pas.

Et la femme qui est derrière tout cela, Ruth Handler, sera l'objet d'une biographie racontant toute l'histoire de sa poupée : comment elle l'a conçue, puis commercialisée elle-même.

Ayant vécu dans une famille juive de dix enfants, sans formation commerciale, Ruth est une self-woman-made qui s'est changée en magnat de l'industrie du jouet. Et s'inspirant des noms de ses enfants pour donner aux personnages leur appellation - Barbara et Ken, devenus Barbie et Ken - elle a réalisé ce qu'aujourd'hui l'on connaît.

Cet univers pour petites filles dans lequel évolue un personnage de femmes avec une poitrine - et quelle poitrine ! - a conquis la planète, comme l'explique Robin Gerber, qui a rédigé cette biographie. Ruth est décédée en 2002, à l'âge de 85 ans.