Barcelone : les rats de bibliothèques se rabattront sur le cheesburger

Nicolas Gary - 27.01.2013

Edition - Librairies - McDonalds - librairie - Barcelone


Le 8 janvier dernier, McDonalds, la chaîne de restauration lente à haute teneur gastronomique a confirmé l'information : en lieu et place de l'actuelle librairie Catalònia, on trouvera bientôt le sourire béat du clown Ronald. À compter de cet été, le mythique établissement, installé dans la ville de Barcelone depuis 88 ans, sera remplacé par un joli M majuscule tout jaune. Sinistre.

 

 

Enseigne McDonald's

zigazou76 (CC BY 2.0)

 

 

 

Le nouvel établissement passera donc des nourritures spirituelles aux nourritures bien charnelles, et compter 50 emplois, grosso modo. « La crise actuelle, extrêmement marquée dans l'industrie du livre, a entraîné une baisse des ventes, depuis ces quatre dernières années, ce qui, dans les circonstances et les conditions actuelles, a rendu impossible la poursuite de notre activité », explique Miquel Colomer, directeur de la future ex-librairie.

 

Une décision irrévocable, et particulièrement douloureuse, assure-t-il à La Vanguardia, promettant que la coupure se fera progressivement. Sauf que depuis mardi, les clients ne peuvent plus acheter de livres... 

 

Selon les données de El Gremi de Llibreters, l'association des libraires, le nombre de fermetures augmente dangereusement dans la ville de Barcelone, de même qu'au niveau mondial. Une majorité de libraires assure avoir vu diminuer son chiffre d'affaires de 1 à 3 %, avec une diminution des ventes de près de 20 % au cours des trois dernières années. 

 

Manuel Borrás de Quadras, qui avait fondé l'établissement, est atterré et son directeur lui emboîte le pas : « Aujourd'hui, je ne conseillerai à personne d'ouvrir une librairie », déplore-t-il, en évoquant les fermetures de chaînes qui sont arrivées ces dernières années. « Le plus dur, c'est de se battre pour garder l'attention du public : la plupart semblent intéressés par des choses qui sont loin du livre et de la culture en général. » 

 

La dernière année de profit pour Catalònia remonte à 2008, se souvient Colomer.  McDonalds et ses Big Mac, en lieu et place de livres, voilà qui n'améliorera pas la situation, et une fois de plus, un commerce de bouche remplace un établissement culturel.  

 

Une rencontre était prévue la semaine passée entre le ministre de la Culture, Ferran Mascarell, et El Gremi de Llibreters. En attendant des solutions, et notamment la création d'un programme de lecture public, dont les premières pistes pourraient être dévoilées en fin de mois, la situation devient particulièrement délicate. Au cours de 18 prochains mois, une stratégie devrait être mise en place, pour assurer une continuité des établissements. 

 

En 2012, le ministère avait lancé l'opération Libreriactiva, un ensemble de mesures pour soutenir le secteur et promouvoir sa modernisation, avec une enveloppe d'aides, allant jusqu'à 275.000 €, versées à une soixantaine de librairies. Ce projet a également entraîné la modification d'accès à la base de données Libridata, pour optimiser les ressources et rationaliser un peu la chaîne du livre en Catalogne.