Barnes & Noble attaque le marché de l'ebook et achète Fictionwise

Clément Solym - 06.03.2009

Edition - Economie - Barnes - Noble - fictionwise


Pour développer sa section numérique, la chaîne de librairies américaine Barnes & Noble a procédé à l'achat du détaillant Fictionwise, lequel a été racheté pour 15,7 millions $. « Le marché n'est pas encore très développe à ce jour, mais nous pensons qu'il s'agit là d'un territoire de croissance important », souligne William J. Lynch, le président de B & N.

Si l'ebook ne représenterait guère plus de 1 % des ventes de livres, reste qu'entre 2007 et 2008, il a multiplié par trois ses chiffres de vente outre-Atlantique. Certaines études avancent que durant les fêtes, il aurait même croqué 3 % de parts de marché.

Fondé voilà neuf années, Fictionwise s'était récemment associé avec Plastic Logic, constructeur du Plastic Reader, pour proposer des contenus à télécharger directement. B&N n'a pour le moment pas souhaité commenter ses intentions vis-à-vis de ce partenariat. Son catalogue comporte aujourd'hui près de 60.000 titres, lesquels peuvent être lus par un iPhone, grâce au partenariat avec Stanza, ou un Sony Reader.

Steve et Scott Pendergrast, fondateurs du site continueront de gérer la boîte, mais disposeront désormais de davantage de contenu grâce à la présence de Barnes & Noble. Selon eux, le libraire aura de quoi leur donner la puissance pour exploser dans le monde entier.

On croyait le libraire à l'agonie, eu égard aux nombreuses coupes dans ses effectifs, et même à la direction, mais finalement, cela ne semble pas aller si mal.