Barnes & Noble : des résultats en baisse, sauvés par le Nook

Clément Solym - 20.06.2012

Edition - Librairies - Barnes & Noble - Nook - résultats financiers


Le Nook ou la vie : Barnes & Noble vient de sauver la mise de son bilan annuel grâce aux ventes de sa machine et du contenu numérique, en hausse de 45 % pour l'année 2012. À l'inverse, les ventes en librairies et sur BN.com sont en légère régression avec 4,9 milliards $ sur l'année, une chute de 1,5 % par rapport à la même période, en 2011. Le PDG William Lynch est satisfait, mais des fermetures de magasins sont maintenues.

 

La tablette de Barnes & Noble est-elle en train de sauver ses librairies ? Bien que les ventes d'appareils aient encaissé 10 % de moins au dernier trimestre, le contenu numérique, lui, a réalisé une performance de +65 % par rapport à l'année précédente, pour représenter 483 millions $. Au final, la filiale Nook a dégagé 933 millions $ de chiffre d'affaires, soit le double, quasiment (45 %), de 2011.

 

« Nous avons renforcé notre société en 2012, tout en continuant à faire les investissements nécessaires pour lui assurer un avenir. Côté numérique, les ventes liées au Nook sont toujours explosives, avec une croissance annuelle moyenne de 119 % » s'est félicité Lynch. L'investissement de Microsoft dans la filiale Newco, porteuse du Nook, donne, il est vrai, des moyens considérables à la liseuse, notamment pour concurrencer une certaine marque à la pomme, bien qu'un Nook tournant sous Windows 8 ne soit visiblement pas au programme. (voir notre actualitté)



Barnes & Noble

(auteur : phototakeouterBX)


Le Nook aurait même eu une influence bénéfique sur les ventes en librairies, en très légère hausse (1,4 %), que beaucoup attribuent aux deux best-sellers cuvée 2012, Hunger Games et 50 Shades of Grey. Mais ici, William Lynch s'enflamme un peu : « Pour la vente au détail, l'année a été excellente, avec des ventes en librairies en hausse de 4,5 % sur le trimestre et de 1,4 % sur l'année. » 

 

Cette hausse sera suffisante pour ouvrir 5 nouveaux magasins Barnes & Noble, d'après les prévisions du PDG... mais aussi pour en fermer 15 autres. C'est toujours mieux que l'année dernière : B&N avait mis la clé sous la porte de 14 librairies, sans en inaugurer une seule.