Barnes & Noble met 100 auteurs de son côté pour le Black Friday

Antoine Oury - 26.11.2014

Edition - Librairies - Barnes & Noble librairies - dédicace exemplaires livres - auteurs Black Friday


Aux États-Unis, le lendemain de Thanksgiving reste, avec les fêtes de Noël, une des dernières opportunités pour donner un coup de fouet à son chiffre d'affaires. Les commerces comptent en effet sur ce jour de promotions faramineuses, connu comme tel dans tout le pays, pour attirer des clients en masse, et générer des ventes. La chaîne de librairies Barnes & Noble a recruté 100 auteurs, et pas pour emballer des livres.

 


Baltimore Barnes & Noble

Barnes & Noble, à Baltimore (m01229, CC BY 2.0)

 

 

Face à la concurrence du ecommerce, Barnes & Noble joue simplement sur ses meilleurs atouts : ses librairies, pour commencer, et une relation privilégiée avec les auteurs — ou du moins, meilleure que celle d'Amazon avec l'édition. La chaîne de librairies a décidé de payer 100 auteurs, de Donna Tartt à Hillary Clinton, en passant par David Mitchell, Dan Brown ou E. L. James, pour qu'ils signent chacun 5000 exemplaires de leur livre, en avance.

 

« L'objectif était de trouver une raison pour que les gens se rendent tôt le matin chez Barnes & Noble, pour un produit qu'ils ne pourront pas obtenir un autre jour de l'année », explique Mary Amicucci, vice-présidente des ventes adultes. Les 500.000 exemplaires signés, parfois illustrés, seront répartis dans les 650 boutiques B&N du territoire américain.

 

Les ventes de la période des fêtes, en 2012 et 2013, n'ont pas été à la hauteur des attentes des investisseurs, pour la chaîne de librairies : en 2012, 1,2 milliard $ avait été amassé sur les 9 dernières semaines de l'année, et, en 2013, 1,1 milliard $. Depuis l'été 2013, la chaîne a fermé une vingtaine de boutiques.

 

(via New York Times)