Barnes & Noble remise ses investissements alloués au segment Nook

Julien Helmlinger - 12.03.2014

Edition - Librairies - Barnes & Noble - Librairie - Nook


La chaîne de librairies Barnes & Noble a connu des jours plus cléments et se voit contrainte de lâcher du lest. Après avoir récemment publié les résultats de son dernier trimestre 2013, faisant état de fortes réductions des dépenses injectées dans la gamme Nook, la société poursuit sa transition. Sur la période s'achevant au 25 janvier dernier, en comparaison à l'année précédente, l'investissement en immobilisations de la société, dédié au segment numérique, aura pesé 7,4 millions de dollars. Ce qui représente une diminution de 74 % du budget.

 

 

 CC by 2.0 par Monica Arellano-Ongpin

 

 

Sur les 9 premiers mois de l'année fiscale 2014, Barnes & Noble aura réduit ses dépenses en immobilisations dédiées à la gamme Nook de 55 %, et depuis que la société a décidé de continuer en cette voie, le 3 février dernier, elle a supprimé 75 emplois sur le segment contre 190 au total sur l'ensemble de l'année fiscale.

 

La baisse de cet investissement permet à la firme d'augmenter celui alloué aux magasins de vente au détail. Sur les 9 premiers mois de l'année fiscale en cours, celui-ci a grimpé à 45.7 millions de dollars, soit une augmentation de 43 % en données comparables.

 

La raison de ce revirement stratégique est simplement due au fait que la chaîne fait le choix d'injecter ses finances sur les segments qui séduisent également le client, pour un meilleur retour sur investissement. Bien que les ventes de médias physiques aient connu une baisse de 6 % au cours du trimestre, ce commerce génère toutefois 67 % du chiffre d'affaires de la société.

 

Si les autres offres rencontrent une hausse en termes de vente, comme les jeux et jouets, le café et les vêtements, elles ne pèsent pour l'heure que 24 % des ventes du détaillant. Les ventes de biens numériques, comprenant les accessoires et contenus, ont chuté de 46 %, pesant 9 % du chiffre d'affaires au dernier trimestre, en baisse de 15 %.

 

À l'heure actuelle, Barnes & Noble pilote un réseau de quelque 663 boutiques de briques et de mortier, et si elle annonce que des ouvertures de nouvelles librairies sont probables, leur nombre total devrait néanmoins aller décroissant à l'avenir.