Barnes & Nobles : Sterling reste dans le jeu

Clément Solym - 05.03.2012

Edition - Les maisons


Des rumeurs circulaient sur la mise en vente de Sterling Publishing par Barnes & Nobles (voir notre actualitté). Selon le site Publishers Weekly, cette mise en vente de Sterling Publishing n'aurait pas abouti en temps et en heure.


La mise en vente de Sterling aurait été justifiée par la volonté d'investir dans son offre numérique. Mais les seules offres pour Sterling ne dépassaient pas le quart du prix d'acquisition payé par la chaîne de librairies. C'est peut-être dans cette perspective que Barnes & Nobles aurait décidé de conserver la maison.

 

Sterling serait pourtant une maison intéressante, comme l'affirme Lorraine Shanley, présidente de la société de consultants Market Partners International. « Sterling possède un grand nombre de titres spécialisés (...). À une époque où le marché du livre traditionnel est en pleine érosion, il existe des milliers d'autres endroits où placer ces livres. La question est de savoir à quel prix ».  

Un Nook business alléchant

Face à la compétition d'Amazon, Barnes & Nobles chercherait à se reclasser comme un créateur de nouvelles technologies, à savoir le lecteur ebook et la tablette Nook. Selon le Wall Street Journal, la vente de Sterling aurait été motivée par la nécessité pour B&N de se concentrer sur ses activités fondamentales, à savoir son offre numérique.


Barnes & Nobles ne sait plus sur quel pied danser dans un contexte de grande incertitude pour ses titres en bourse. Ces parts perdaient encore 4%  (soit 57 cents) au New York Stock Exchange mercredi dernier.