'En 2015, les Français maîtrisent 45% des règles d'orthographe'

Clémence Chouvelon - 11.06.2015

Edition - Société - Baromètre Voltaire - Orthographe - Français


Pascal Hostachy, responsable du Projet Voltaire et Sandrine Campese, l’auteur de 99 dessins pour ne plus faire de fautes et rédactrice, modératrice et community manager au Projet Voltaire, ont dévoilé ce jeudi 11 juin les résultats du baromètre Voltaire sur les Français et l’orthographe. En l’espace de 5 ans, le niveau général des Français a baissé. Ce sont les hommes qui sont les plus fâchés avec l’orthographe, et les disparités sont également régionales. 

 

Baromètre Voltaire sur l'orthographe en France
Sandrine Campese et Pascal Hostachy présentent les résultats du Baromètre Voltaire (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Pour établir ce baromètre, ce sont les données récoltées auprès des plus de deux millions d’utilisateurs du service en ligne de remise à niveau en orthographe Projet Voltaire qui ont été utilisées, sur la période 2010 à 2014 incluse, et pour certaines données, jusqu’au 1er trimestre de 2015. Soit la plus grande base de données sur les Français et l’orthographe. Pour évaluer le niveau des Français, ce projet s’appuie sur 84 règles orthographiques de base, classées en deux catégories : les règles grammaticales et lexicales. Il permet d’appréhender le niveau des Français selon leur cursus (du collège à l’entreprise), de leur sexe, mais aussi selon leur zone géographique. L’examen est noté sur 1000, et pour ordre d’idée, 500 est le score visé par les étudiants.

 

Le constat général fait état d’une baisse du niveau orthographique des Français entre 2010 et aujourd’hui. En 2015, les Français ne maîtrisent que 45 % des règles d’orthographe, soit une baisse de 6 points par rapport à 2010. Ce sont les fautes grammaticales qui leur donnent le plus de fil à retordre. 

 

Pascal Hostachy explique cette baisse de niveau par « la démocratisation de la communication instantanée » : les textos, écrits dans « un langage qui ressemble à la langue française, et qui crée la confusion », notamment dans l’esprit des plus jeunes, qui ont de plus en plus tôt accès aux smartphones et autres objets connectés de communication. 

 

Le Sud Ouest plus à l'aise avec l'orthographe
 

Les trois départements comportant le plus de français qui ont de haut scores au Certificat Voltaire sont l'Ariège (avec 662 points), l'Aude (633 points) et les Pyrénées-Orientales (619 points). En bas du classement, on retrouve l'Eure-et-Loir (391 points), l'Aisne (388 points) et le Bas-Rhin (362 points). Au niveau régional, la Bourgogne (559 points) suit le Languedoc Roussillon (567 points), et la région Midi-Pyrénées (550 points) arrive en troisième place.

 

 

Cartographie de l'orthographe en France

 

Les femmes s'en sortent globalement mieux que les hommes 

 

 Les femmes maîtrisent mieux l’orthographe que leurs compères masculins, à tous moments de leur vie, qu’elles soient étudiantes ou dans la vie active. Elles sont 48 % à maîtriser les règles orthographiques, pour 43 % chez les hommes. Cependant, entre 2010 et 2015, la baisse de niveau est plus importante chez les femmes, qui perdent 5 points (de 53 % à 48 %) contre 2 points chez les hommes (de 45 à 43 %). L’écart entre les deux sexes s’est ainsi resserré, seulement 5 points les séparent. « Ainsi les femmes sont meilleures que les hommes, mais pour combien de temps encore ? » souligne Sandrine Campese. 


Les notes moyennes hommes/femmes au Certificat Voltaire 

 

Rassurant, le Baromètre rend compte de l’évolution du niveau orthographique tout au long de la vie. Il s’améliore au fil de la scolarité. Ainsi, au collège, les élèves maîtrisent 36 % des règles d’orthographe, au lycée 35,5 % et dans l’enseignement supérieur 43 %. En entreprise, les Français atteignent la moyenne : ils sont 54 % à maîtriser les mêmes règles.  

 


Évolution du niveau par sexe, du collège à l’entreprise

 

 

 


Pour approfondir

Editeur :
Genre : grammaire...
Total pages : 224
Traducteur :
ISBN : 9782360753611

99 dessins pour ne plus faire de fautes

de Sandrine Campese

Parce qu'un dessin peut valoir 1 000 mots, voici une façon visuelle révolutionnaire de ne plus faire de fautes d'orthographe !Cession ou session ? filtre ou philtre ? Pause ou pose ? Ballade ou balade ? Où mettre l'accent sur chômage ou diplômes ? Comment s'écrit accueil ? Nos hésitations sont nombreuses. et reviennent au quotidien !

J'achète ce livre grand format à 9.90 €