Bataille juridique de 83 millions $ entre les héritiers de Tom Clancy

Clément Solym - 18.09.2014

Edition - Justice - Tom Clancy - avocats justice - succession famille


Un véritable magot est entreposé quelque part, héritage des différents succès du romancier Tom Clancy. Or, entre sa veuve et les enfants d'un premier mariage, le torchon brûle. Connaissant le goût de ses romans pour l'espionnage et l'aventure, on s'attendrait presque à ce qu'un conflit international explose. C'est que plus de 83 millions $ de biens immobiliers sont en jeu...

 

 

tom-clancy-dead-celebrated-thriller-author-dies-at-age-66

jpille, CC BY SA 2.0 

 

 

Les technothrillers du romancier, mettant en scène Jack Ryan, un spécialiste de la CIA, n'auraient pas pu mieux démarrer. Un an après le décès de l'écrivain, c'est le pugilat, par avocats interposés, entre les héritiers. Et la cour de justice a été saisie pour trancher dans le différend. Tom Clancy est décédé à l'âge de 66 ans, mais avait quatre enfants d'un premier mariage. Or, les rejetons réclament actuellement à la veuve les parts qui leur reviennent. 

 

Dans les biens en question, on retrouve un peu de tout : 16 millions $ de possessions immobilières, un tank de la Seconde Guerre mondiale, avec un très faible nombre de kilomètres au compteur, 12 % de participation dans la société Baltimore Oriaoles, évalués à 65 millions $... 

 

Or, les deux tiers de la succession semblent aller à la principale bénéficiaire de la fortune, l'actuelle madame Clancy, et sa fille. D'autant plus que la première est l'exécutrice testamentaire de l'héritage Clancy. En outre, la dame se plaint qu'un avocat a estimé que 6 millions $ de succession devaient être supportés par ses seules épaules. Et évidemment, elle conteste la décision.

 

Selon son propre avocat, une modification testamentaire serait intervenue en juillet 2013 pour garantir que sa (future) veuve n'aurait rien à payer, et que les enfants devenus adultes s'acquitteraient de la totalité du montant. Le juge a donné jusqu'au 17 octobre pour que la défense apporte ses conclusions, et dans le même temps, a restreint les pouvoirs de Mme Clancy sur les biens actuels.

 

Si rien ne parvenait à être réglé par voie judiciaire, une autre solution existe : il faut savoir qu'un inventaire recensant 26 armes de poings et d'épaules, de différentes marques et de grande valeur – 35.000 $ en tout – fait également partie de la succession.

 

(via Wall Street Journal)