Batman : DC Comics attaque en justice un club de football espagnol

Julien Helmlinger - 21.11.2014

Edition - Justice - Batman - Football - DC Comics


Le Valencia CF pointe actuellement à la troisième place de la première division du championnat espagnol de football, le mercato d'hiver approche, et l'équipe cherche à se dégoter un joker digne de ce nom. Mais ce n'est pas pour ça que le club se trouve dans le collimateur de DC Comics. L'éditeur a déposé un recours pour contrefaçon auprès de l'Office de l'harmonisation dans le marché intérieur (OHMI), organe veillant au dépôt des marques au sein de l'Union Européenne, en arguant que les footballeurs lui ont plagié le logo de Batman.

 

 

 

En effet, d'après le comparatif ci-dessus, avec la dernière version du logo du FC Valence, dévoilée hier, à côté de l'emblème dans l'esprit de Batman Beyond, on serait en droit de se questionner. Cependant, les joueurs de l'équipe répondent au surnom de los murcièlagos, soit les chauves-souris.

 

Cet animal figure sur le blason du club depuis sa création en 1919, soit 20 ans avant celle de Bruce Wayne. Et si le choix c'était alors porté sur cet animal-totem, c'est qu'il constituait déjà l'un des emblèmes de la ville espagnole depuis le lointain XIIIe siècle.

 

Avant cette nouvelle mouture, la chauve-souris de Valence surplombait déjà un logo jaune et rouge, certes sans en être l'élément central. C'est donc la modification du logo qui est à l'origine de la plainte pour contrefaçon. Si les avocats sont à la hauteur de ses joueurs, le club devrait s'en sortir. Par ailleurs, l'emblème de l'homme chauve-souris a également évolué au fil des âges.

 

Quand on exploite l'image de ses super-héros sans son accord, même pour la bonne cause, la maison d'édition menace d'en appeler aux justiciers de tribunal. DC Comics a notamment  suscité la polémique en refusant cet été que le logo Superman n'apparaisse sur une statue destinée à commémorer le décès d'un enfant maltraité. Finalement l'éditeur est revenu ensuite sur sa décision.

 

Le jour où vous aurez à votre table un éditeur de chez DC Comics, évitez de laisser traîner une bouteille de rhum Bacardi...