Batman fait parler de lui, même à la Maison Blanche

Orianne Vialo - 30.03.2016

Edition - Société - Barack Obama - Batman The Dark Knight - Maison Blanche


Dès l’apparition du personnage de Batman dans les années 1940, le héros appartenant à l’univers des DC Comics a su s’illustrer comme étant le super justicier par excellence. À tel point que de grandes personnalités n’hésitent pas à citer les exploits du preux chevalier des temps modernes dans des contextes on ne peut plus sérieux, et que certains réalisateurs utilisent les trépidantes aventures du courageux personnage pour faire passer des messages forts.

 

 (MichaelCC BY 3.0)

 

Batman, ou l'arrivée du héros imaginaire dans le monde réel

 

Depuis le dernier film à succès Batman V Superman : l’Aube de la Justice, film réalisé par Zack Snyder, produit par Charles Roven et écrit par Chris Terrio et David S., la superbe demeure moderne de Bruce Wayne est répertoriée dans le carnet d’adresses de Google Street View. 


Les fans pourront ainsi s’immiscer dans l’univers du héros milliardaire avec un peu plus de distinction. Lors de cette visite virtuelle, il est, entre autres, possible de visiter le salon épuré de la villa, mais aussi de découvrir la Batcave, où sont entreposés la Batmobile et l’atelier du justicier. À l’étage juste au-dessus se trouve le laboratoire, d’un côté, et de l’autre une pièce contenant tout l’arsenal du héros — dont son costume. 

 

Dans une autre mesure, Batman prend vie même jusque dans les hautes sphères américaines. Barack Obama démontre avec brio que l’on peut tout à fait être à la tête d’un pays, et s’inspirer du cinéma pour illustrer ses propos ou étayer ses idées. Dans une récente interview accordée à The Atlantic, le président des États-Unis, Barack Obama s’est dévoilé. Le président des États-Unis cite régulièrement des scènes issues du film Batman : The Dark Knight à ses conseillers lors des réunions stratégiques de la Maison Blanche. 

 

« Dans le début du film, il y a une scène dans laquelle les chefs de gangs de Gotham se réunissent. Il s'agit des hommes qui ont divisé la ville. Aussi voyous qu'ils étaient, il y avait une certaine forme d'ordre entre eux. Tout le monde avait ses parts de responsabilité. Et puis le Joker arrive et met la ville à feu et à sang. ISIS représente le Joker. Ils ont la capacité de semer le trouble. Voilà pourquoi nous devons combattre. » Barack Obama

 

 

Le 44e président des États-Unis s’est notamment rappelé d’une scène du long métrage de Christopher Nolan, le réalisateur de la dernière trilogie Batman, scène qui lui évoque la guerre contre le groupe terroriste de l’État islamique d’Irak et du Levant, et la façon dont cette organisation a pris du giron au cours de ces dernières années.

 

Des messages historiques et politiques cachés dans Batman V Superman

 

Le journal The New Yorker voit quant à lui de subtils messages historiques et politiques dans la dernière super production de Zack Snyder.

 

« Batman v Superman est une rediffusion virtuelle de l’attaque du 11 septembre 2001 sur le World Trade Center, avec Bruce Wayne (Ben Affleck) regardant avec horreur et haine la tour de Wayne Industries s’effondrer dans un aveuglant nuage de poudre gris clair, à la suite de la bataille menée par Superman (Henry Cavill) contre le kryptonien usurpatrice général Zod », cite le magazine.

 

Toujours selon The New Yorker, le film présente « les singeries qui se trament entre les politiciens américains à travers les actions du sénateur Juin Finch, personnage interprété par Holly Hunter ». On lui reproche notamment de se réveiller trop tard. « Si les politiciens avaient fait correctement leur travail avec compétence et sensibilité, un super héros n’aurait pas eu besoin d’intervenir. »

 

En pleine période de campagnes électorales américaines — les élections présidentielles se dérouleront le 8 novembre prochain —, on peut facilement deviner qu’il ne s’agit pas d’un hasard...