Bavure de la police égyptienne sur le marché aux livres d'Alexandrie

Clément Solym - 13.09.2012

Edition - International - Bavure - Egypte - Alexandrie


Vendredi dernier au petit matin, la police égyptienne a mené un raid contre les kiosques du marché aux livres, rue Al-Nabi Daniel, à Alexandrie. Parmi les ruines, on dénombre que 16 des 48 stands ont été décimés et leur marchandise confisquée. Le coup de force a répandu une onde de choc à travers la scène culturelle du pays. Le gouvernement a finalement présenté ses excuses formelles, prétextant que l'incident n'était qu'une malheureuse méprise.

 

Book burningpcorreia, CC BY 2.0

 

Les forces de l'ordre auraient été envoyées par le nouveau gouverneur, Mohamed Atta Abbas, pour procéder à l'arrestation de vendeurs sans licence. Presque immédiatement, la mouvance islamiste, plutôt active dans le pays, a été soupçonnée, bien que la plupart des livres vendus aux étals du marché soient de nature religieuse.

 

Par ailleurs, le constat après le raid est que certains des kiosques rasés bénéficiaient bel et bien de licences en règle, mais que leurs papiers officiels avaient pu être consumés au cours des incendies de la révolution. Il s'avérerait de plus que la majorité des étals démantelés avaient reçu leur licence sous le leadership du président Morsi en personne.

 

Ce haut lieu du livre à Alexandrie fait partie des trésors nationaux, au même titre que les marchés Azbakiya ou Sayeda Zeinab au Caire. Sa destruction injustifiée est perçue comme un crime d'envergure, commis en toute impunité par les autorités.

 

Le chef de la police locale a depuis visité les lieux, en faisant profil bas. L'espoir des marchands d'Al-Nabi Daniel repose désormais sur les seules promesses du gouvernement. Les autorités de la ville ont évoqué le projet de compenser les propriétaires victimes du raid. Et on parle même de remise en état du marché en son entier, celui-ci ayant toujours souffert d'un manque d'espace et d'infrastructures. Stands uniformes, peinture colorée, grande bannière, et meilleure délimitation d'avec la chaussée seraient appréciés par les marchands et usagers.