BD, mangas et comics : une forte progression dans les librairies

Nicolas Gary - 06.01.2017

Edition - Librairies - formation libraire bande dessinée - comics manga librairie - métiers livre formation


2016 a amorcé une nouvelle phase dans le marché de la bande dessinée : le nombre de titres est reparti à la hausse, et pourtant, les tirages initiaux, même pour les meilleures ventes, sont en baisse. Pourtant, BD, manga et comics sont des genres prisés du public, d’autant qu’avec 5305 publications l’an passé, le choix est large. Mais comment les libraires peuvent-ils exploiter au mieux les œuvres de ce secteur ?

 

 

 

Jean Pierre Nakache est dirigeant et propriétaire de la librairie Bulles en tête, située dans le XVIIe arrondissement, à Paris. Il a également ouvert un second établissement Bulles en tête, dans le IXe. Il revient avec nous sur le marché multiple de la BD, du manga et du comics.

 

 

ActuaLitté : Quelles sont les grandes tendances du marché BD, Mangas, Comics ?

 

Jean Pierre Nakache : Le marché est globalement stable en nombre de parutions et en chiffre d'affaires. Cette stabilité cache pourtant de fortes disparités entre les réseaux de distribution : les spécialistes indépendants sont en très forte progression depuis 5 ans alors que la grande distribution continue de perdre des parts de marché.

 

Idem au niveau des segments où l’on constate une forte croissance de certains genres comme le comics ou le roman graphique au détriment de la BD de genre. En effet, les tirages moyens des blockbusters ont considérablement diminué.

 

Retrouver la formation BD, comics, manga

 

 

ActuaLitté : Comment travailler au mieux des collections aussi importantes ?

 

Jean Pierre Nakache : Pour un spécialiste BD, il me paraît important de travailler une offre la plus exhaustive possible au niveau des nouveautés : si certains titres ne sont pas chez nous, où les trouvera-t-on ?

 

Cette recherche d’exhaustivité ne doit cependant pas se faire au détriment de la clarté d’offre qui se matérialise par une mise en avant forte des coups de cœur de la librairie par de la masse sur ces différents titres. En clair, nous avons tous les titres, mais le client voit immédiatement les choix du libraire par leur masse et leur positionnement.

 

ActuaLitté : Comment fidélise-t-on une clientèle aussi spécifique ?

 

Jean Pierre Nakache : Par la connaissance de leurs goûts. La liste des achats (par la carte de fidélité) est un incontournable et notre outil de travail le plus important. Ce sont donc des libraires qui lisent beaucoup et qui sont disponibles pour leurs clients. Il est également possible de passer par une communication hebdomadaire via newsletter.

 

ActuaLitté : Les signatures et rencontres avec les illustrateurs sont-elles importantes ?

 

Jean Pierre Nakache : Oui, elles ne concernent qu’un public très limité (peu de gens ont réellement le temps et l’envie de venir aux séances de dédicaces, on retrouve toujours les mêmes), mais permettent de communiquer sur le dynamisme de la librairie et d’imposer une image de véritable spécialiste, dynamique et bien au cœur de son métier.

 

 

Formation BD, comics, manga, par Book Conseil

 

 

ActuaLitté : Comment travailler au mieux les animations ?

 

Jean Pierre Nakache : Beaucoup d’anticipation dans la préparation et la communication qui doit se faire par tous les moyens possible (point de vente, vitrine, net...). Ne pas hésiter à accompagner une séance de signature (forcément limitée en bande dessinée en nombre de personnes, rarement plus de 25 à 30 dédicaces d’un auteur en une séance) par des productions (ex-libris, jaquette,...) qui permettent de toucher un public beaucoup plus large.

 

Toujours placer l’auteur au cœur du dispositif, c’est lui qui fait vraiment l’animation !

 

 

Retrouver toutes les formations Métiers du livre