Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Belgique : 27 milliards de photocopies chaque année

Antoine Oury - 25.09.2013

Edition - Economie - Belgique - copie - papier


Reprobel, société de gestion centrale qui perçoit les rémunérations des droits d'auteur collectifs pour les copies papier (reprographie), le prêt public en Belgique et représente 15 sociétés de gestion d'auteurs et d'éditeurs, publie les résultats d'une étude consacrée à la copie sur papier des œuvres textuelles et visuelles. D'après celle-ci, plus de 4,5 milliards de copies et d'impressions d'œuvres protégées sont réalisées chaque année en Belgique.

 

 

Me trying to photocopy my self

L'oeuvre de trop ? (commanderjaygold, CC BY 2.0)

 

 

Menée par le bureau d'études Profacts, l'enquête entend révéler un certain nombre d'usages et de pratiques en matière de reproductions des oeuvres, qu'elles soient sous droits ou non. Et n'a pas lésiné sur les moyens : 8 500 entretiens téléphoniques, 3 815 entretiens, 1 500 questionnaires auprès d'un échantillon représentatif de la population belge, âgé de 12 ans et plus, auxquels il faut joindre 3 600 entreprises, institutions et organisations établies en Belgique qui ont complété un questionnaire en ligne concernant leurs appareils de reproduction et le budget qui y est consacré.

 

D'après les résultats de l'étude, 10,5 milliards de copies et 16,6 milliards d'impressions sont réalisées annuellement en Belgique, dont 4,5 milliards sont des oeuvres protégées par le droit d'auteur. Au rayon des usages, il apparaît que la plupart des copies sont réalisées par l'enseignement, devant le secteur privé et la copie à domicile. Pour les impressions, c'est à domicile qu'elles s'effectuent pour moitié, devant le secteur privé et l'enseignement. Dans les deux cas, on notera le peu de copies réalisées en bibliothèques.

 

810 millions € sont ainsi investis chaque année dans la reproduction par les entreprises et les institutions belges, dont 27,9 millions consacrés aux droits liés à la reprographie. Sur cette somme, les droits collectés par Reprobel représentent 2,7%. Les Belges seraient donc plus enclins à imprimer, plutôt que copier un document existant.

 

Enfin, l'étude montre un nombre croissant de copies numériques en circulation, dont 67 % ne sont pas imprimées par la suite.

 

 

 

 

En 2012, 26.032.315 € ont été collectés par Reprobel, soit un retour à la hausse depuis 2009 (avec 26.002.761 €). Sur cette somme, 22.086.105 € ont été reversés aux auteurs.

 

 

  Bulletin Reprobel sur la copie et l'impression en Belgique by ActuaLitté