Belgique : le format imprimé garde la frite dans le coeur des lecteurs

Clément Solym - 05.11.2013

Edition - International - papier - numérique - lecture


Dans le cadre d'une étude réalisée par iVox, pour l'association à but non lucratif, Paper Chain Forum, il apparaît que les Belges sont encore très attachés aux choses imprimées. Que ce soit journaux, magazines et livres, 1000 personnes interrogées assurent à 93 % qu'elles préfèrent le papier pour lire. 

 

 

paper plane

dmitri_krendelev, CC BY ND 2.0

 

L'enquête est formelle : moins d'un tiers considère pour l'heure qu'il lira aussi bien en numérique que sur papier, mais toujours 80 % assurant qu'ils préféreront le papier. 

 

Journaux et magazines profitent encore de cette manne, à 62 et 83 %, d'autant plus que le papier permet la lecture de textes longs et nécessitant une certaine concentration. 

 

Reste que les Belges optent plus facilement pour leur ordinateur pour la lecture de journaux que leur tablette, et inversement pour les magazines. Le choix entre le format papier et digital découle essentiellement du confort de lecture, pour les sondés, mais également de l'instant où se tient la lecture. 

 

Une précédente étude menée par la société Primento confirme d'ailleurs qu'en déplacement, les Belges optent plus facilement pour des lectures en numérique

 

Selon les résultats, 89 % des femmes prennent de la lecture avec elles, contre 79 % des hommes. Ce matin, un autre sondage expliquait que les hommes, si on leur demandait de quoi ils se débarrasseraient volontiers pour leurs vacances, affirmaient que ce serait leur téléphone portable... puis leurs livres. Mais restons en Belgique : là-bas, une femme prend en moyen 2,5 livres et/ou magazines avec elle, contre 2 pour un homme. 

 

Côté lecture numérique, 43 % des voyageurs belges sont déjà convaincus - 50 % chez les hommes, contre 36 % chez les femmes. Des mâles plus technophiles, manifestement, mais également plus enclins à se plonger dans dans les tablettes et les ordinateurs. 

 

L'Association Paper Chain Forum plaide en faveur d'une défense du papier, et une sensibilisation du public à l'égard des qualités qu'il peut avoir, notamment sur l'environnement. Sa mission, depuis 1992 « est axée sur la communication de messages relatifs à la relation entre le papier et l'environnement, et ce, dans le sens le plus large ». 

 

Elle a lancé la campagne Ode au papier en avril dernier, à l'occasion de la Journée mondiale du Livre.