Belgique : Renaissance du livre reprend les éditions Luc Pire

Cécile Mazin - 25.02.2015

Edition - Economie - éditions Luc PIre - Belgique édition - Foire livre Bruxelles


Forte d'un catalogue de 1600 ouvrages publiés en une vingtaine d'années, les éditions Luc Pire vont finalement rejoindre le groupe La Renaissance du livre. À quelques encablures de la Foire du livre de Bruxelles, l'annonce fait grand bruit dans le milieu de l'édition belge. 

 


 

 

Les éditions seront désormais intégrées au sein de Renaissance, et les deux sociétés affirment qu'aucun licenciement n'interviendra. De même, le travail éditorial se poursuivra en toute indépendance, pour les deux maisons.

 

Laurence Housiaux, actuelle directrice générale de Luc Pire, précise que ce « nouveau pôle éditorial va permettre de se développer. Cela nous offrira aussi une présence plus directe en librairie, ce qui n'est pas négligeable. Je reçois un retour très positif par rapport à cette évolution, notamment de la part des auteurs ».

 

De son côté, Alain van Gelderen, administrateur de Renaissance explique que le rapprochement est le fruit d'une admiration mutuelle. « Les deux équipes se connaissent depuis longtemps et s'apprécient. L'union de leurs efforts permettra aux deux maisons d'édition de bénéficier d'évidentes synergies opérationnelles. Toutefois, il est très clair que chaque maison conservera sa ligne éditoriale en toute indépendance, ce qui induit une certaine et saine concurrence en interne. »

 

Dans le même temps, on remarque que la Société de Distribution du livre la Caravelle a été reprise en septembre 2014 par la Renaissance, justement. Un rachat qui permet aux éditeurs belges francophones de disposer d'une solution logistique directe sur le marché local, sans avoir à recourir aux concurrents français.

 

Luc Pire, fondateur de la maison éponyme, avait choisi de revendre son activité en janvier 2012 à ses anciens collaborateurs. Depuis près de deux ans, l'ancien éditeur liégeois avait d'ailleurs quitté la Cité ardente, pour s'installer à Olne. Profitant du local qu'un de ses auteurs laissait, l'ex-éditeur se rangeait un peu plus du secteur.