Ben Okri accuse son éditeur d'« exagérer son importance »

Clément Solym - 13.02.2012

Edition - International - Ben Okri - Robin Robertson - éditeur


L'écrivain et poète nigérian a répondu aux déclarations de son éditeur Robin Robertson laissant entendre que ce dernier avait réécrit et amélioré une partie des textes du poète. Il s'est dit à la fois « amusé » et « déçu » par celui avec qui il avait travaillé sur Star of the New Curfew, un recueil de nouvelles publié en 1988.


« Quelqu'un qui n'est pas poète ne peut pas éditer correctement un texte poétique » assure Don Paterson, poète et éditeur chez Picador, dans un entretien avec The Telegraph. Une assertion que son poulain Robin Robertson a visiblement appliqué avec ferveur, puisqu'il assure avoir réécrit en tant qu'éditeur une partie du recueil de nouvelles de Ben Okri, Star of the New Curfew.

 

 

« J'espère qu'on ne se rend pas trop compte que c'est écrit par quelqu'un originaire d'Aberdeen » a souligné Robertson en révélant qu'il avait réécrit la plupart des passages en dialecte de Lagos de l'ouvrage signé Ben Okri.

 

« Certains auteurs ont besoin de moi pour leur écrire leurs textes » a poursuivi l'éditeur, histoire de faire court et précis. Une ligne de conduite résolument différente de celle qu'il revendiquait dans un autre entretien, lorsqu'il proclamait n'avoir « pas toujours raison » et fournir uniquement « une vision objective et avisée » sur les textes qui passaient entre ses mains.

 

Ben Okri s'est insurgé contre son ancien éditeur, reconnaissant son mérite, mais soulignant « une tendance à exagérer son importance ». « Il est évident qu'il n'a pas et qu'il n'aurait pas pu réécrire ce dialogue » poursuit-il en se référant aux dialogues de son précédent recueil Incidents at the Shrine, publié deux ans auparavant. « On compatira au cas de Mr Robertson, réduit à s'approprier les réussites des autres » a déploré Okri, qui avait reçu le Guardian Fiction Prize pour Star of the New Curfew.

 

Les livres de Ben Okri, sur Comparonet

 

L'éditeur a contre-attaqué en plaidant le simple exercice de son gagne-pain : « J'ai travaillé sur le texte comme je l'ai toujours fait, et j'ai suggéré quelques changements pour améliorer le tout. La majorité, si ce n'est l'ensemble de ces changements a été appliqué, et le livre a été publié dans les règles de l'art ».

 

La conscience professionnelle a encore frappé.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.