Bernard Clavel, auteur d'un réalisme social, est décédé

Clément Solym - 05.10.2010

Edition - Société - ouvrier - nuit - clavel


Décidément, la journée n'est pas bien rose : un nouveau décès dans les rangs est à déplorer, celui de Bernard Clavel, romancier, à l'âge de 87 ans.


 
C'est la famille de l'auteur qui a averti son éditeur, Albin Michel, lequel a rapporté la triste nouvelle.

Né en 1923, à Lons-Le-Saunier, le romancier avait tout d'abord attaqué sa carrière en devant apprenti pâtissier avant de se former par lui-même pour intégrer le poste de journaliste dans les années 50.

C'est à cette époque que son premier roman, L'ouvrier de la nuit paraîtra, en 1956, avec le soutien d'Hervé Bazin et Marcel Aymé, aux éditions Julliard. « Je revois Vernaison, les rives encore sauvages, la véranda où j’écrivais. Je revois mes enfants tout petits, sans gâteries ni vacances de soleil, car nous étions pauvres. Je revois ma femme tapant le manuscrit sur une antique machine prêtée par le menuisier du village, mon ami Vachon, qui croyait en moi », écrit-il dans un livre qui revenait sur sa vie dans la petite ville proche du Rhône.

À la suite de ce livre, c'est tout une oeuvre ancrée dans un réalisme social frappant qu'il prodiguera, avec une quarantaine de romans, et d'autres ouvrages, nouvelles, et contes, notamment pour la jeunesse.

Récompensé par un Goncourt en 68, pour Les fruits de l'hiver, il comptera même parmi les académiciens de cette institution, entre 1971 et 1977, date de sa démission.

Dans un communiqué, le PCF déplore cette perte : « On retiendra de lui le pacifiste et militant des droits de l'Homme qui, durant des décennies s'est engagé pour l'objection de conscience, contre la guerre et la violence. » Et d'ajouter : « Bernard Clavel était un homme du peuple, un écrivain de l'émotion ; il était encore un auteur de contes et nouvelles hors pair dont les accents rappellent le cévenol Jean Pierre Chabrol. Epris de son Jura natal, il n'en était pas moins un citoyen ouvert au monde, un voyageur qui avait choisi le Canada pour deuxième patrie. »
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.